Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Décès par overdose au Maroc: des associations tirent la sonnette d’alarme

À l’occasion de la journée internationale de prévention des overdoses, célébrée le 31 août, l’Association de lutte contre le sida (ALCS), l’Association nationale de réduction de risque des drogues (RDR Maroc) et l’Association Hasnouna de soutien des usagers de drogues tirent la sonnette d’alarme.

Dans un communiqué, ce collectif d’association déplore l’absence de statistiques sur le nombre de décès dus à une overdose au Maroc. Les actions de terrain menées par l’ALCS laissent penser que le nombre de cas d’overdose n’est pas négligeable dans les régions du nord du Royaume.

Le collectif déplore également le manque d’accès à l’antidote, la Naloxone, sur les lieux de consommation de drogue, alors qu’il permet de réduire la mortalité liée à l’overdose de 12% s’il est administré en urgence.

Selon les statistiques de l’Observatoire marocain des drogues et des addictions (OMDA) publiées en 2015, environ 800.000 Marocains sont accros aux drogues, soit entre 4 et 5% de la population de plus de 17 ans.

Ces associations réclament :

  • L’élaboration d’un système d’information permettant la collecte de données sur les causes de décès des personnes usagères de drogue.
  • La formation et sensibilisation de tous les intervenants qu’ils soient professionnels de santé ou communau-taires ; au diagnostic, à la prévention et à la prise en charge d’une overdose.

Au niveau mondial, l’Organisation mondiale de la santé estime que 69 000 personnes meurent chaque année d’une overdose. On estime à 15 millions le nombre de personnes dépendantes aux opioïdes (ayant une addiction). La majorité d’entre elles utilise de l’héroïne cultivée et fabriquée de manière illicite, mais une proportion croissante consomme des opioïdes délivrés sur ordonnance.