Chenopodium ambrosioides (M’khinza)

La fréquence des intoxications par les plantes représentait 5,1% des intoxications, toutes causes confondues, en dehors des piqûres et envenimations scorpioniques selon une étude du  centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) de 1980 à 2008.Ces études ont montré que les plantes étaient impliquées dans 5,1% de l’ensemble des intoxications (35% chez des enfants < 15 ans), mais entraînaient une mortalité assez élevée (17 %) .

 

Nom latin: 

Chenopodium ambrosioides L

Nom commun: 

M’khinza  (Maroc)

 Épazote. Anserine. Thé du Mexique. Herbe à vers

Habitat géographique:

ORIGINE : Amérique Centrale. Elle a été naturalisée à d'autre endroits, comme dans le Maroc et le sud de la France.

Description botanique: 

FAMILLE : Chénopodiacées, haut . 30–80 cm. Plante couverte de glandes sessiles la rendant visqueuse et fortement aromatique. Tige généralement  striée de rouge. Feuilles entières, lancéolées ou sinuées-dentées. Inflorescence très ramifiée et feuillée. Fleurs souvent rougeâtres, groupées en petits glomérules sessiles, serrés dans les dernières ramifications, à anthères jaunes, saillantes. 

Usage :

 Au Maroc, on l’utilise en tant que vermifuge, galactogène, contre les affections gastro-intestinales, le typhoïde, la dysenterie, les abcès buccaux, les ulcérations de la fièvre.L’eau d’une décoction de feuilles d’ansérine (Chenopodium ambrosioides), de khella (Ammi visnaga) et d’aunée officinale (Inula helenium) après filtration est utilisée comme badigeonnage contre le refroidissement du corps et la maux de tête et de visage (el aâdwa).L’huile essentielle de la plante utilisée comme anthelminthique, est assez toxique, surtout chez l’enfant. La plante elle-même à forte dose peut provoquer des signes d’intolérance rappelant, les symptômesde l’intoxication par l’huile essentielle.c’est souvent la partie aérienne de M’khinza qui est utilisée contre la fièvre en cataplasmes sur le front et les tempes du patient. Celle-ci peut également être ingérée sous forme d’une infusion ou d’une décoction.Une macération de tige feuillée avec le vinaigre est utilisée pour diminuer la fièvre.

Toxicité:

Le principe actif de cette plante est une huile essentielle qui contient de l’ascoridol, de l’aritasone, de la L-pinocarvone et des carbures terpéniques. La grande toxicité de M’khinza serait en relation avec la dose utilisée car la dose toxique est très proche de la dose supposée efficace