Un gynécologue marocain est accusé d'utilisé des "cuillères" pendant l'opération !!

  • Par pharmapresse

La famille d'un nouveau-né mort le mercredi dernier à hôpital Moulay Abdellah de Mohammédia a révélé un grand scandale .

En effet la famille a découvert que le gynécologue avait utilisé des " cuillères " de la cuisine pendant l'opération d'accouchement de leur fille ce qui a causé la mort de leur enfant .

La famille accuse l'équipe médicale d'être entièrement responsable de la mort de leur nouveau-né, cette tragédie a déclenché une vive émotion à travers la ville de Mohammédia ,les associations et la société civile ont condamné fermement cette acte, et accuse le ministère da la santé d'être entièrement responsable de cette état des faits par son absence.

Selon la famille de la future maman, le médecin était absent après son admission à l'hôpital, leur fille, en plein contractions de délivrance, était livrée à elle même sans assistance pendant longtemps et sans que personne de l'équipe médicale ne lui soit venu en aide.

Après son arrivée et vu l'urgence de la situation et le manque de dispositif médical à cet effet, le gynécologue aurait utilisé des " cuillères " de la cuisine pendant l'opération d'accouchement!!.

La famille réclame une enquête judiciaire en vue de déterminer les responsabilités de la mort de leur enfant .

Un étalage de photos d'horreur:

Au Maroc, le plus grand malade est l’hôpital. Avec quelque 122 hôpitaux, pour un total de 26 000 lits, le pays est dans l’incapacité de subvenir aux besoins médicaux de l’ensemble de la population qui s’élève à plus de 30 000 millions. Les établissements de santé souffrent gravement d’une carence en ressources financières, équipements et personnels. Avoir le droit à des soins décents n’est vraisemblablement pas la priorité du gouvernement. Et tous les Marocains ne bénéficient pas malheureusement d’une couverture médicale. Pourtant, il est très fréquent que ces derniers soient amenés à se procurer eux-mêmes leurs propres médicaments et autres fournitures en cas d’hospitalisation. Les scandales qui ont frappé les hôpitaux marocains sont très nombreux.

Ce drame n’est pas un cas isolé la page Facebook (les scandales du secteur de la santé) créée récemment par des médecins de la santé publique illistre l'horreur ,les médecins postent des photos de ce que vivent les patients et les médecins tous les jours dans des hôpitaux sous-équipés, ne répondant pas aux critères d’hygiène et souffrant d’un état avancé de délabrement. C’est ainsi que l’on découvre une dizaine de femmes venant d’accoucher allongées dans un hall par manque de lits à l’hôpital universitaire de Rabat, un patient qui dort à même le sol, des toilettes inutilisables et des repas maigres pour des patients censés bénéficier d’un régime spécial. Des images qui font froid dans le dos destinées à sensibiliser les citoyens à ce message : ce n’est pas toujours de la responsabilité du médecin s’ils ne sont pas traités correctement dans les établissements de santé publics.