Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Maroc : les femmes se suicident plus que les hommes

La Journée mondiale de la santé mentale, célébrée le 10 octobre, est l’occasion de mieux faire connaître les questions de santé mentale et de susciter une mobilisation dans ce domaine. Cette année, la Journée mondiale de la santé mentale portera sur la prévention du suicide.

Selon une cartographie de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Le Maroc et le Koweït affichent les plus faibles taux de suicide, contrairement à la Libye (8,7) et à l’Égypte (8,2). Dans tous les pays, les hommes sont plus susceptibles de se suicider que les femmes. Mais dans cinq pays (Maroc, Bangladesh, Chine, Lesotho et Myanmar,) plus de femmes se suicident que d'hommes.

Au Maroc, l'OMS dénombre 1.013 suicides en 2016, soit 400 hommes et 613 femmes.

Dans le monde on dénombre 800.000 personnes qui mettent fin à leurs jours chaque année, une tous les 40 secondes.

Toutefois, l’OMS tient à souligner qu’entre 2010 et 2016, le taux mondial de suicide a diminué de 9,8% avec des baisses allant de 19,6% dans la région du Pacifique occidental et à 4,2% dans la région de l’Asie du Sud-est. Cette baisse s’explique, selon l’Organisation, par le fait qu’un plus grand nombre de pays dispose de stratégies de prévention.

Il est à noter que le Maroc ne dispose que de 36 établissements hospitaliers avec  2.238 lits dédiés aux maladies mentales, soit 0,67 lit pour mille habitants et seulement de 290 psychiatres, 5 pédopsychiatres et 1.069 infirmiers formés en psychiatrie.

Quant au budget réservé à cet effet, il est passé de 90 millions de dirhams. Ce budget reste insuffisant selon l'Association marocaine pour l'appui, le lien, l'initiation des familles souffrant de troubles psychiques. Outre le budget, le manque d'infrastructures pose toujours problème.