Maroc : Le Sida fait des ravages parmi les femmes

Selon une étude réalisée par le ministère de la Santé et dont les résultats ont été présentés lors d’une journée d'étude autour de la santé sexuelle et reproductive des femmes, organisée par le PPS (Parti du Progrès et du Socialisme) à Marrakech, 70% des femmes portant le virus au Maroc ont été contaminées par leur conjoint. Le taux de femmes séropositives a été  multiplié par quatre au cours de ces 20 dernières années, selon des chiffres émanant du ministère de la Santé. Ainsi, il est passé de 8% à la fin des années 90 à 37%  sur un total de 34.000 personnes atteintes.

Malgré tous les efforts déployés par le ministère de la santé et les associations de lutte contre le sida au Maroc, l’épidémie continue à se développer, puisque 1.100 nouvelles infections et 700 décès liés au VIH/sida sont à déplorer chaque année. Le pourcentage des personnes infectées augmentant de 0.10 % chaque année.

L'épidémie de sida au Maroc en chiffres clés :

  • 0,1 % : La prévalence du VIH dans la population générale
  • 1,3 % : La prévalence du VIH estimée à chez les Professionnelles du Sexe Féminin (PSF)
  • 4,3 % : La prévalence du VIH chez les Hommes ayant des relations Sexuelles avec les Hommes (HSH)
  • 8 % : La prévalence chez les Personnes qui s’injectent les Drogues (PID)
  • (Ces prévalences sont plus élevées dans certaines villes (5,7 % à Marrakech parmi les HSH, 13,2 % à Nador et 7,1 % à Tétouan parmi les PID))
  • 67 % des nouvelles infections se produisent dans les réseaux des populations clés plus exposées aux risques d’infection
  • 70 % des femmes sont infectées par leur conjoint
  • 13 322 : Le nombre total cumulé de PVVIH notifiées depuis le début de l’épidémie en 1986 à fin juin 2017.
  • 52 % des cas ont été enregistrés durant les cinq dernières années
  • 3 Régions concentrent plus de 50 % des cas (Souss Massa, Marrakech-Safi et CasablancaSettat).
  • 1 000, c’est le nombre des nouvelles infections estimé en 2016, avec une diminution de 44% depuis l’année 2004 (1 800).
  • 1,3 % des Professionnelles du sexe féminin (PSF) vivent avec le VIH.
  • 4,3% des homosexuels sont séropositifs.
  • 8 % des personnes que se sont injectées de la drogue sont séropositif.
  • 160 960 personnes parmi les populations les plus exposées aux risques d’infection ont pu avoir accès en 2016 au programme de prévention.
  • 1 200, ce sont le nombre de centres de Santé et ONG dans lesquels il est désormais possible de faire un dépistage du SIDA.
  • En 2016, 605 746 personnes ont pu faire un test contre 218 951 en 2012, soit un chiffre multiplié par 3. Parmi les 605 746 personnes, 154 416 femmes enceintes en consultation prénatale.

62 % des femmes enceintes ont reçu en 2016 un traitement antirétroviral (TARV) pour prévenir la Transmission du VIH de la Mère à l’Enfant (pTME). Ce taux était de 33 % en 2011.