Intoxication au plomb : alerte sur les risques liés à l'usage du "khôl"

Mes dames, faites attention à ce que vous mettez sur vos yeux. Le Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) alerte le public sur les risques liés à l'usage khôl. Ce produit de beauté traditionnel qui embellit le regard des Marocaines depuis des siècles.

En effet, une étude menée par le CAPM sur plusieurs échantillons de khôl vendus au Maroc a montré que le plomb était présent dans tous les échantillons. Sur trois variétés de khôl étudiées, les concentrations variaient de 2% par gramme de khôl très noir à 70% par gramme de khôl gris. Etant donné qu’aujourd’hui on ne peut maîtriser ni la composition ni la fabrication du khôl circulant sur le marché marocain, le CAPM recommande l’éviction du khôl traditionnel.

Le khôl est produit cosmétique utilisé pour maquiller les yeux. Il est un des produits de beauté les plus anciens. Deux mille ans avant JC, les femmes égyptiennes embellissaient le contour de leurs yeux avec du sulfure d’antimoine.

Le principe actif de ce produit était du sulfure d’antimoine ou stibine, minéral extrait des roches montagneuses que l’on chauffait fortement avant de le broyer et de l’incorporer à diverses substances selon les régions. Les gisements d’antimoine n’étant plus répandus, ce minéral a été substitué par le sulfure de plomb dans les préparations du khôl.

Aujourd’hui, le khôl, au Maroc, contient un peu de tout! En plus du plomb, on y trouve les cendres de chiffons, les noyaux de dattes et d'olives broyés, du poivre, du charbon.... Tout ce qui peut donner la couleur noire très sombre est utilisé sans scrupule pour fabriquer du khôl. Selon Le plomb se trouvant dans le khôl peut être absorbé essentiellement par voie orale lorsque le "miroued" est imbibé de salive et éventuellement par le canal lacrymal. Le plomb s'accumulera forcément dans le sang. Lorsqu'il est utilisé chez des nourrissons ou en remède aux plaies de l'ombilic, le plomb peut provoquer le saturnisme et donc avoir des conséquences irréversibles sur leur système nerveux.

L'absorption de plomb dans le sang, même en très petites quantités, peut nuire au développement intellectuel et comportemental des jeunes enfants. L’utilisation du khôl contenant du plomb peut donc exposer les utilisatrices et leur famille à des intoxications chroniques par le plomb.

Il est à signaler que les USA et le Canada ont interdit toute présence de plomb dans les cosmétiques, le khôl ne peut plus ni y être vendu ni, de fait, importé.

Les symptômes d’intoxication par le plomb sont :

  • Nausées, vomissements, diarrhées/constipation, maux de tête
  • Apparition d’un goût métallique dans la cavité buccale.
  • Douleurs abdominales (dites « coliques de plomb ») ;
  • Troubles neurologiques, , fatigue et comportement léthargique ou au contraire hyperactivité ;
  • Irritabilité
  • Insomnie ;
  • Retard de développement mental chez l’enfant, avec séquelles irréversibles si l’intoxication a concerné l’embryon, le fœtus ou le jeune enfant ;
  • Troubles psychomoteurs
  • Anémie
  • Dysfonctionnement des reins ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Stérilité masculine ;
  • Perte auditive ;
  • Hyperuricémie
  • Cancers (induit par certaines formes chimiques du plomb);
  • Coma puis mort, généralement provoquée par une encéphalite.