Pharmaciens trafiquants de psychotropes:La profession touchée dans l'âme

  • 01 mar 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

 Une pharmaciénne " dealer" !! c'est du jamais vu ?

Le procureur du roi près le tribunal de première instance de Rabat a ordonné , cette semaine , au chef de la police judiciaire de la capitale d'arrêter une pharmacienne propriétaire d'une officine à Béni Ansar à Nador soupçonnée elle aussi d'être impliquée dans un important trafic de psychotropes dans la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër.

Que de coups durs pour la profession de pharmacien ! Après un important trafic de psychotropes et d'alcool impliquant une pharmacienne exerçant à Berrechid en mois d'août 2014, Après l'arrestation le mois dernier  d'un pharmacien de Daoura région de Berrechid soupçonné aussi d'être impliqué dans un trafic de drogue , revoilà une autre affaire qui terni l'image de toute un profession.

C'est à la suite d'un étonnant concours de circonstances que la pharmacienne suspectée d'avoir commis ce délit est mise en état d'arrestation.

En effet, selon la police , se sont les photos d'un portable appartenant à l'un des trois dealers arrêtés en possession de 20 cartons de psychotropes au sein d'un marché du quartier Yacoub el mansour à Rabat qui ont conduit à l'arrestation de cette pharmacienne.

Ces photos montrent deux filles de cette bande s'exhibants devant des cartons de psychotropes dans l'enceinte d'un locale qui ressemble vraisemblablement à une pharmacie. Après  les investiguassions des services de police et de la de gendarmerie, la pharmacienne propriétaire d'une officine à Béni Ansar à Nador est soupçonnée de délivrer des psychotropes sans ordonnances pour alimenté un vaste réseau de trafic de drogue qui opère dans région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër.

Les membres de se réseau qui est constitué de deux filles , un garçon et la pharmacienne en question ont été traduits devant la justice.