Médecins internes/ résidents : vers la fin de la grève la plus longue du secteur de la santé.

  • 01 déc 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Le bras de fer baisse dans la durée. Le conflit entre dans l'histoire des médecins internes et résidents, comme la plus longue grève. 82 jours de grève, un record  dans le secteur de la santé.

Selon des membres de la Commission Nationale des Médecins Internes et Résident, un dénouement est en vue prochainement dans ce conflit.

Après plusieurs négociations avec l'administration, c'est l'intérêt public qui va l'emporter. En effet, selon les médecins, les comités locaux des médecins internes et résident des CHU de Casablanca, de Fès et d'Oujda ont voté la levée de la grève, reste les CHU de Rabat et Marrakech. Une décision finale est attendue lors de la conférence de presse qui sera organisée la fin de la semaine prochaine par la Commission Nationale des Médecins Internes et Résident.

Le projet d'accord conclu avec le ministère de la santé ne satisfait pas les attentes des médecins internes et résidents, mais la commission nationale va traiter de bonne foi avec les promesses du ministère concernant l'amélioration des conditions matérielles de médecins, selon les médecins internes.

Il est à noter que cette grève concerne 3600 médecins internes et résidents des 5 CHU du Maroc, leurs principales revendications sont : l’améliorer les conditions de travail, notamment sur le plan des équipements, régler la question (et les arriérés) des gardes obligatoires, organiser un examen de résidanat spécifique, alors qu’actuellement, le concours est le même pour les internes, les résidents et les maîtres assistants et d’augmenter les salaires qui sont actuellement de 3.000 DH pour les internes et de 3.500 DH pour les résidents.