Tuberculose

Taxonomy term

Au Maroc on parle souvent de la tuberculose comme d’une maladie quasiment disparue. Cette maladie est malheureusement toujours active dans notre pays. Pire, elle a tué l’an dernier 3400 personnes principalement dans une tranche d’âge de 15 à 45 ans selon le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Selon les statistiques, l’année 2016 a enregistré 31.542 cas soit 91 cas sur 100.000 habitants. La tuberculose pulmonaire en représente 47%. Les hommes sont les plus touchés avec trois hommes pour deux femmes. Et il existe un lien très étroit entre cette maladie et la pauvreté. Les plus démunis sont en effet plus exposés à la tuberculose.

La situation épidémiologique de cette maladie, en fonction des régions, nous montre  que  87% des cas ont été rapportés par six régions, correspondant à 78% de la population nationale. Il s’agit des régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, Marrakech-Safi et Souss-Massa. Selon le sexe et l’âge, les statistiques du ministère de la santé nous indiquent  que la tuberculose est  plus fréquente chez l’homme que chez la femme. Les personnes âgées entre 15 et 45 sont les plus touchées, soit 63%.

La grande majorité des tuberculeux est issue du milieu pauvre et vit dans des conditions très précaires à la périphérie des grandes villes.

Le coût de traitement du patient atteint de tuberculose non résistant antituberculeux, varie entre  520 à 1330 DH, tandis que pour les patients résistants à au moins quatre antituberculeux de base, le coût est de 13 000 et 27 000 DH.


Taxonomy term

30000 cas recensés de tuberculose chaque année  au Maroc et le coût du traitement  par patient atteint les 27 000 DH.

A l'occasion la Journée mondiale contre la tuberculose le 24 Mars dernier, le  Ministre de la Santé, Hussein Elouardi a déclaré que " malgré les efforts  déployés en termes de prévention, du diagnostic et du traitement du tuberculose, la tuberculose reste un problème majeur de santé publique au Maroc ".

Environ 30 000 cas de tuberculose sont enregistrés chaque année, la tuberculose pulmonaire représente 50% des cas. En fonction de l'âge, cette maladie affecte plus particulièrement les personnes les plus jeunes âgés entre 15 et 45 ans, selon les services du ministère de la santé.

 Le pays a réussi à réduire le taux d'infection par la tuberculose, sous toutes ses formes,  d'une moyenne de 107 nouveaux cas (pour 100 000) en 2000 à 89 cas en 2015, soit une moyenne de 17%.

Aujourd'hui au Marc, on est arrivé à dépister et traiter  85 %  des malades, selon le ministre,

Combien l'Etat dépense t-il  pour traiter  la tuberculose ?

Selon les données d'une étude réalisée par le ministère de la santé, le pays a alloué une enveloppe budgétaire très importante à la tuberculose qui s'élève à plus de 30 000 de DH en 2012  et à 65 millions de DH en 2015 dans le cadre du programme national de lutte contre la tuberculose, en plus le Maroc a pu bénéficier d'un soutien financier du "Fonds mondial pour combattre le SIDA, la tuberculose et le paludisme » d'une valeur de 85 millions de DH.

Le coût de traitement du patient atteint de tuberculose non résistant antituberculeux, varie entre  520 à 1330 DH, tandis que pour les patients résistants à au moins quatre antituberculeux de base, le coût est de 13 000 et 27 000 DH.

Par ailleurs, le ministre a précisé que « 70 % des personnes atteintes de tuberculose habitent dans les quartiers défavorisés des grandes villes comme Casablanca, Salé, Fès et Tanger. ».


Taxonomy term

La tuberculose est encore présente au Maroc et elle tue.

En effet, selon le tout dernier Rapport statistique de la Direction de l'Epidémiologie et de Lutte Contre les Maladies du Ministère de la Santé relatif à la situation épidémiologique de la Tuberculose au Maroc, plus de 30.600 personnes ont contracté cette maladie dont 600 sont décédées cette année.

Ce rapport indique que la maladie touche principalement la tranche d’âge de 15 à 45 ans et que 70% des personnes atteintes de Tuberculose sont issues des quartiers populaires et périphériques des grandes villes, comme Casablanca, Salé, Meknès, Fès et Rabat.

Dans les détails, le rapport précise qu’en 2015, un total de 30.636 cas de tuberculose, toutes formes confondues (28.955 nouveaux cas et 1.681 cas de rechutes), a été notifié, soit une incidence de 89 cas pour 100 000 habitants. Le nombre de décès par TB était de 656 cas.

En 2015, 160 patients ont développé une TB-Multirésistante. Entre 2000 et 2015, l’incidence globale a régressé de 17% et celle de la forme pulmonaire à frottis positif a régressé de 20%.

Les cas de TB confirmés bactériologiquement en 2015 ont représenté 44% des cas notifiés, contre 56% des cas diagnostiqués selon des critères cliniques.

Concernant la distribution géographique de l’épidémiologique de la Tuberculose, le rapport révèle que 5 régions ont totalisé, à elles seules, 58 % des cas de tuberculose notifiés, avec une incidence dépassant la moyenne nationale. Ces régions étaient représentées par le Grand Casablanca, Tanger-Tétouan, RabatSalé-Zemmour-Zaër, Gharb-Chrarda-Beni-Hssen et FèsBoulemane

La maladie s’est concentré en milieu urbain et a affecté plus particulièrement les quartiers défavorisés des grandes villes.

Pour faire face à cette maladie, selon le ministère de la santé,  le budget est passé de 30 millions de dirhams en 2012 à 56 millions de dirhams en 2016. D’autre part, le traitement de la tuberculose a été déclaré gratuit tant dans les hôpitaux publics que dans le privé. Son coût varie entre 520 dhs à 1330 dirhams pour la Tuberculose non résistante aux médicaments  et de 27 mille dhs pour la tuberculose résistante.