Protestations des enseignants des Sciences Infirmières et Techniques de Santé

  • 01 mar 2016

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Après les grèves et les protestations des médecins internes, des résidents et des étudiants en médecins, le ministre de la Santé Houcine El Ouardi  va être confronté à la grogne des enseignants de la science infirmière et techniques de Santé.

En effet, dans un communiqué, la fédération nationale des Associations des Sciences Infirmières et Techniques de Santé appelle à des manifestations régionales et locales devant les directions  régionales et les délégations de la santé et une marche nationale le 12 mai prochain à Rabat.

Elle a indiqué  qu'elle allait  poursuivre en justice le ministre de la santé Houcine El Ouardi  « à cause de son refus de répondre à leurs revendications légitimes.

La fédération  a également  demandé au  ministre de la santé  d'ouvrir un dialogue sur leurs revendications pour trouver une voie de sortie et mettre fin à la situation pénible des instituts et les conditions dans lesquelles les enseignants permanents vivent, tout en sachant que ces derniers  « ont été exposés aux différentes menaces  et mensonges par des responsables du ministère de la santé ».

Par ailleurs, les enseignants ont arrêté de dispenser les cours pendant une semaine en guise de protestation.

Il est à signaler qu'au Maroc le déficit en personnel infirmier est un problème grave et chronique dont souffrent les établissements sanitaires aussi bien dans les dispensaires et centres de santé de proximité que dans les hôpitaux régionaux et  universitaires,

Selon les statistiques, le Maroc compte près de 30000 infirmiers, techniciens et sages-fem-mes, alors que, selon les normes de l'OMS, il devrait compter au moins le double soit 60 000.