RANPIROLE 1MG, COMPRIMÉ

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

RANPIROLE 1MG, COMPRIMÉ

Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci

DCI

Ropinirole

Famille médicamenteuse

ANTIPARKINSONIEN

Classe thérapeutique

Neurologie - Psychiatrie

Tiers-payant

Non

PPV

66.80DH

Informations complémentaires

Le ropinirole est un agoniste dopaminergique non ergoté des récepteurs D2/D3 qui stimule les récepteurs dopaminergiques du striatum.

Indications thérapeutiques :

Maladie de Parkinson :

  • Traitement symptomatique du Syndrome des Jambes Sans Repos idiopathique modéré à sévère.
  • Traitement de première intention en monothérapie pour différer la mise à la dopathérapie,
  • En sssociation à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique

Posologie :

  • Maladie de Parkinson (Adultes) : La dose initiale de ropinirole recommandée est de 0,25 mg, 3 fois par jour pendant la première semaine.
  • Syndrome des jambes sans repos (Adultes) : La dose initiale recommandée est de 0,25 mg, une fois par jour

Contre-indications :

  • Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des autres constituants du produit.
  • Insuffisance hépatique.
  • Insuffisance rénale sévère

Effets secondaires :

Les  plus fréquents :

  • Vertige
  • Fatigue
  • Nervosité,
  • Gonflement au niveau des jambes,
  • Brûlures d'estomac,
  • Douleurs au niveau de l'estomac.
  • Somnolence,
  • Syncope
  • Nausées
  • Vomissement.
  • Hallucinations

Interactions  médicamenteuses:

  • Neuroleptiques et autres antagonistes dopaminergiques à action centrale (sulpiride ou le métoclopramide)
  • Estrogènes (fortes doses)
  • Inhibiteurs du CYP1A2 (ciprofloxacine, l'énoxacine ou la fluvoxamine)