EFDOL 200 mg Suppositoire

EFDOL 200 mg Suppositoire

Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci

DCI

PARACETAMOL

Famille médicamenteuse

Antalgique et antipyretique

Classe thérapeutique

Antalgiques Antipyrétique

Laboratoire

Tiers-payant

Non

PPV

10.20DH

Informations complémentaires

Le paracétamol, aussi appelé acétaminophène, est la substance active d'un certain nombre de médicaments de la classe des antalgiques antipyrétiques non salicylés. Il est utilisé en thérapeutique depuis 1955 mais sa découverte remonte à la fin du XIX ème siècle. Le paracétamol est l'antalgique le plus consommé au monde. Il a l'avantage d'avoir peu de contre-indications, de pouvoir être prescrit à tout âge.

Indications thérapeutiques :

C’est un antalgique et un antipyrétique :

  • Maux de tête et migraine
  • Prise en charge de la douleur et de la fièvre
  • Arthrose et rhumatismes

Posologie :

A titre indicatif voie orale :

  • La dose quotidienne de paracétamol recommandée est d'environ 60 mg/kg par jour, à répartir en 4 ou 6 prises, soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg/kg toutes les 4 heures.
  • Pour les adultes et les enfants dont le poids est supérieur à 50 kg (à partir d’environ 15 ans) ; la posologie quotidienne maximale recommandée est de 3000 mg de paracétamol par jour, soit 6 gélules à 500 mg par jour.
  • Doses maximales recommandées : la dose totale de paracétamol ne devrait pas dépasser 80 mg/kg chez l’enfant de moins de 37 kg et 3 g par jour chez l’adulte et le grand enfant au-delà de 38 kg

Chez l'enfant, il est impératif de respecter les posologies définies en fonction du poids de l'enfant :

  • Enfants ayant un poids de 27 à 40 kg (environ de 8 à 13 ans) :500 mg par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 2 g  par jour.
  • Enfants ayant un poids de 41 à 50 kg (environ 12 à 15 ans) : 500 mg par prise, à renouveler si besoin au bout de 4 heures, sans dépasser 3 g par jour.
  • Enfants ayant un poids de 6 à 8 kg (environ 3 à 9 mois) : 100 mg  par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 400 mg par jour.
  • Enfants ayant un poids de 8 à 12 kg (environ 6 à 24 mois) : 150 mg  par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 600 mg par jour.
  •  
  • Enfants ayant un poids de 12 à 16 kg (environ 2 à 5 ans) : 200 mg  sachet par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 800 mg  par jour.
  • Enfants ayant un poids de 16 à 24 kg (environ 4 à 9 ans) : 300 mg par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 1200 mg par jour.

Formes galéniques :

  • Le paracétamol entre dans la composition d'une soixantaine de spécialités pharmaceutiques et peut se présenter sous différentes formes ou conditionnements.
  •  Le paracétamol seul est vendu sous de nombreuses formes galéniques53 comme des comprimés (Dafalgan, Doliprane, Efferalgan, Tylenol), des comprimés effervescents (Claradol, Dafalgan, Doliprane, Efferalgan, Panadol), des comprimés orodispersibles (DolipraneOro, EfferalganOdis), des gélules (Dafalgan, Doliprane), du sirop (Oralgan), des suspensions buvables, des suppositoires pour adultes (Dafalgan, Doliprane, Dolko) ou enfants, ou des lyophilisats (Paralyoc). Il est aussi disponible sous forme intraveineuse (Perfalgan)

Contre-indications

  • Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des autres constituants du produit.
  • Insuffisance hépato-cellulaireInflammation
  • Saignement du rectum (suppositoires),
  • Intolérance au gluten (comprimé sécable à 5 00 mg).

Grossesse et allaitement

  • Le paracétamol, dans les conditions normales d'utilisation, peut être utilisé pendant la grossesse ainsi qu'au cours de l'allaitement.

Effets secondaires :

  • Réactions cutanées allergiques,
  • Hépatotoxicité à doses trop élevées, et une cytolyse hépatique en cas de surdosage aigu (7g et plus en une seule prise).

Interactions  médicamenteuses:

  • Anticoagulants oraux
  • Antivitamines K
  • Résines chélatrices
  • Médicaments hépatotoxiques
  • Inducteurs enzymatiques du cytochrome P450(anti-épileptiques (tels que phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine, topiramate), la rifampicine)
  •  Prise concomitante d'alcool
  • La prise de paracétamol peut fausser le dosage de la glycémie par la méthode à la glucose oxydase-peroxydase en cas de concentrations anormalement élevées.