ZYTIGA 250 MG, Comprimé

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

ZYTIGA 250 MG, Comprimé

Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci

DCI

Abiratérone

Famille médicamenteuse

ANTICANCEREUX

Classe thérapeutique

Cancérologie - Hématologie

Laboratoire

Tiers-payant

Non

PPV

33206.00DH

Informations complémentaires

L'acétate d'abiratérone est un inhibiteur de la biosynthèse des androgènes.

Indications thérapeutiques :

  • Traitement du cancer métastatique de la prostate résistant à la castration chez les hommes adultes asymptomatiques ou peu symptomatiques, après échec d'un traitement par suppression androgénique et pour lesquels la chimiothérapie n'est pas encore cliniquement indiquée et chez les hommes adultes dont la maladie a progressé pendant ou après une chimiothérapie à base de docétaxel.

Posologie :

  • La dose recommandée est de 1000 mg en une seule prise

Contre-indications :

  • Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des autres constituants du produit.
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance cardiaque de classe III ou IV selon la NYHA.

Effets secondaires :

Les  plus fréquents :

  • Infection du tractus urinaire
  • Hypokaliémie
  • hypertriglycéridémie
  • Insuffisance cardiaque
  • Angine de poitrine,
  • Arythmie,
  • Fibrillation auriculaire,
  • Hypertension artérielle
  • Dyspepsie
  • Augmentation de l'alanine aminotransférase,
  • Augmentation de l'aspartate aminotransférase
  • Rash
  • Hématurie
  • Œdème périphérique
  • Tachycardie

Interactions médicamenteuses:

  • Inducteurs puissants du CYP3A4 ( phénytoïne, la carbamazépine, la rifampicine, la rifabutine, la rifapentine, le phénobarbital, le millepertuis..)
  • Médicaments activés ou métabolisés par le CYP2D6 (métoprolol, propanolol, désipramine, venlaflaxine, halopéridol, rispéridone, propafénone, flécaïnide, codéine, oxycodone et tramadol)
  • Médicaments allongeant l’intervalle QT (quinidine, disopyramide) ou de classe III (amiodarone, sotalol, dofetilide, ibutilide), la méthadone, la moxifloxacine, les antipsychotiques, etc.