Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Sida au Maroc: 75% des femmes sont infectées par leur conjoint.

  • 01 nov 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Selon les nouvelles statistiques du ministère de la santé, le nombre cumulé de cas de VIH/sida déclarés de 1986 à fin 2014 est de 10 017 cas.  51% de ces cas ont été notifiés ces 5 dernières années. La maladie s'est féminisée, puisque plus de 54,30 % des cas sont de sexe féminin. Ce chiffre ne représentait que 48 %  avant les années 1990. Et selon ces statistiques, 75% des femmes sont infectées par leur conjoint.  Et selon l'âge, 70% des cas sont âgés entre 25 et 44 ans. Le mode de transmission prédominant est hétérosexuel (82,5%). Les populations les plus exposées et leurs partenaires (travailleurs et travailleuses du sexe) représentent 63% des nouvelles infections.

Au niveau national, la prévalence du VIH/sida est faible, elle est de 0.15%. Cependant nous avons 3 foyers d'épidémie concentrée, deux au Nord concernant les utilisateurs de drogues par injection ou inhalation (UDI), un foyer à Nador avec une prévalence de 25%, ce qui représente un chiffre très inquiétant, l'autre à Tétouan avec 7%. Le troisième foyer se trouve à Agadir ou l'épidémie est  concentrée au niveau des travailleurs et travailleuses du sexe avec une prévalence de 5%.

Concernant les séropositifs,  au Maroc le nombre est estimé à plus de 31 milles cas dont la moitié est âgée entre 20 et 35 ans, environ 70% des 31.000 des personnes vivant avec le virus dans notre pays ne le savent pas et ils n'ont pas accès au traitement et continuent malheureusement à transmettre la maladie et seulement 30% des personnes atteintes de VIH le savent, ce qui fait que nous observons encore des diagnostics tardifs et des dépistages insuffisants.

Malgré tous les efforts déployés par le ministère de la santé et les associations de lutte contre le sida au Maroc, l'épidémie continue à se développer.

C'est l'insuffisance du dépistage qui pose le plus problème aussi bien pour le ministère de la Santé que pour des associations malgré l'organisation de grandes campagnes de dépistage. Il faut l'avouer, le Maroc est encore loin pour réaliser la vision du plan stratégique de lutte contre le sida 2012-2016  de l'Onusida : “zéro nouvelle infection, zéro discrimination, zéro décès lié au sida”.

Il est à noter qu'en France,  il est possible d'effectuer soi-même un dépistage du virus du Sida grâce à des autotests mis vente en pharmacie. Il se fera à partir d'une goutte de salive ou de sang. Le résultat sera disponible en quelques minutes.