NEUPOGEN 48 MU , Solution injectable

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

NEUPOGEN 48 MU , Solution injectable

Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci

DCI

FILGRASTIM

Famille médicamenteuse

FACTEUR DE CROISSANCE PLAQUETTAIRE

Classe thérapeutique

Cancérologie - Hématologie

Laboratoire

Tiers-payant

Non

PPV

1363.00DH

Informations complémentaires

Le filgrastim est une forme recombinante du facteur de croissance hématopoïétique spécifique de la lignée granulocytaire stimulant de colonies granulocytes

Indications thérapeutiques :

  • Mobilisation de cellules souches progénitrices (CSP) dans le sang circulant.
  • L'administration à long terme de filgrastim est indiquée chez les patients, enfants ou adultes, atteints de neutropénie sévère congénitale, cyclique ou idiopathique avec un taux de polynucléaires neutrophiles (PNN) ≤ 0,5 x 109/l et des antécédents d'infections sévères ou récurrentes, afin d’augmenter le taux de neutrophiles et de réduire l'incidence et la durée des épisodes infectieux.
  • Traitement des neutropénies persistantes (PNN ≤ 1,0 x 109/l) chez les patients infectés par le VIH à un stade avancé, afin de réduire le risque d’infection bactérienne quand les autres options de prise en charge de la neutropénie sont inadéquates.
  • Réduction de la durée des neutropénies et de l’incidence des neutropénies fébriles chez les patients traités par une chimiothérapie cytotoxique pour un cancer (à l’exception des leucémies myéloïdes chroniques et des syndromes myélodysplasiques) et réduction de la durée des neutropénies chez les patients recevant une thérapie myélosuppressive suivie d’une greffe de moelle osseuse et présentant un risque accru de neutropénie sévère prolongée. L’innocuité et l’efficacité du filgrastim sont similaires chez l’adulte et chez l’enfant recevant une chimiothérapie cytotoxique.

Posologie :

  • La dose initiale recommandée de filgrastim est de 1,0 MU/kg/jour (10 µg/kg/jour). La première dose de filgrastim devra être administrée au minimum 24 heures après la chimiothérapie cytotoxique et au minimum 24 heures après la transfusion de moelle osseuse.
  • Une fois le nadir du nombre des neutrophiles dépassé, la dose quotidienne de filgrastim devra être adaptée en fonction de la réponse des neutrophiles,

Contre-indications :

  • Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des autres constituants du produit.

Effets secondaires :

Les  plus fréquents :

  • Diarrhées
  • Vomissements
  • Constipation
  • Nausées
  • Élévation de l'uricémie
  • Élévation du taux sanguin de lactate
  • Déshydrogénase
  • Diminution de l'appétit
  • Céphalées
  • Hypotension
  • Douleur
  • Oropharyngée
  • Toux
  • Élévation de la gamma-glutamyl-transférase
  • Élévation du taux sanguin de phosphatases alcalines
  • Éruption cutanée
  • Alopécie
  • Douleur
  • musculo-squelettique
  • Asthénie
  • Fatigue
  • Inflammation des muqueuses
  • Dyspnée
  • Hémoptysie

Interactions médicamenteuses:

  • lithium