KENACORT Retard/Injectable 40 mg/ml

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

KENACORT Retard/Injectable 40 mg/ml

Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci

DCI

Triamcinolone Acetonide

Famille médicamenteuse

CORTICOÏDES

Classe thérapeutique

Anti-inflammatoires

Laboratoire

Tiers-payant

Non

PPV

32.60DH

Informations complémentaires

L'acétonide de triamcinolone est un glucocorticoïde. Il exerce une activité anti-inflammatoire locale. C'est un dérivé plus puissant que la triamcinolone, son activité est environ 8 fois plus importante que celle de la prednisone.

Indications thérapeutiques :

  • Arthrites,
  • Arthroses,
  • Chéloïdes,
  • Rhinites allergiques.
  • En association à l’éconazole, il est utilisé dans la prise en charge de mycoses.
  • En association à l’acide salicylique, il est utilisé dans la prise en charge de :
  • Dermatoses,
  • Dermites séborrhéiques,
  • Psoriasis du cuir chevelu.

Posologie :

La dose à utiliser est déterminée en fonction de votre poids et de la maladie traitée.

Elle est strictement individuelle.

Contre-indications :

  • Allergie à l'un des constituants,
  • Troubles de la coagulation, traitement anticoagulant en cours en cas d'injection intramusculaire, ou d'injection locale.
  • Vaccination par des vaccins vivants,
  • Enfants de moins de 3 ans en raison d'alcool benzylique,
  • Infections,
  • Certaines maladies virales en évolution (hépatites virales, herpès, varicelle, zona),
  • Certains troubles mentaux non traités,

Effets secondaires :

USAGE LOCAL :

  • Réactions allergiques locales et générales,
  • Flush: céphalées et bouffées vasomotrices peuvent survenir. Elles disparaissent habituellement en un jour ou deux.
  • Risque d'infection locale selon le site d'injection: arthrites,...
  • Atrophie localisée des tissus musculaires, sous-cutanés et cutanés. Risque de rupture tendineuse en cas d'injection dans les tendons,
  • Arthrites aiguës à microcristaux (avec suspension microcristalline) de survenue précoce,
  • Calcifications locales,

USAGE SYSTEMIQUE :

Alcalose métabolique,

Rétention hydrosodée,

Hypertension artérielle,

Insuffisance cardiaque congestive

De rares cas de réactions anaphylactiques

 Désordres hydro-électrolytiques:

Hypokaliémie,

Troubles endocriniens et métaboliques:

  • Diminution de la tolérance au glucose,
  • Révélation d'un diabète latent,
  • Arrêt de la croissance chez l'enfant,
  • Irrégularités menstruelles.
  • Syndrome de Cushing iatrogène,
  • Inertie de la sécrétion d'ACTH,
  • Atrophie corticosurrénalienne parfois définitive,

Troubles cutanés:

  • Acné, purpura,
  • Ecchymose,
  • Hypertrichose,
  • Retard de cicatrisation.

 Troubles neuropsychiques:

  • Euphorie,
  • Insomnie,
  • Excitation;

 Troubles musculosquelettiques:

  • Fractures pathologiques en particulier tassements vertébraux,
  • Ostéonécrose aseptique des têtes fémorales.
  • Atrophie musculaire
  • Ulcères gastroduodénaux,
  • Ulcération du grêle,
  • Perforations et hémorragies digestives,
  • Ostéoporose,

Interactions  médicamenteuses:

  • astémizole,
  • bépridil,
  • Érythromycine en injection intra-veineuse,
  • halofantrine,
  • pentamidine,
  • sparfloxacine,
  • sultopride,
  • terfénadine,
  • vincamine.