Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Journée nationale du don du sang: les Marocains égoïstes?

Le Maroc célèbre chaque 5 décembre, la journée nationale du don du sang. L'occasion d'appeler les gens à donner leur sang et de poser un geste qui sauve des vies, notamment pour les personnes atteintes de maladies nécessitant une transfusion permanente ou les victimes d'accident de la route.

Selon le Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH), la fidélisation des donneurs de sang constitue aujourd'hui un enjeu majeur pour assurer un approvisionnement en sang suffisant et sécurisé dans une société où les besoins ne cessent d’augmenter.

Pour éviter une pénurie de sang, le centre de transfusion sanguine organise une  série campagne de don de sang.

Au Maroc, le taux de don de sang par rapport à la population représente 0,95%, dont celui de don régulier (donneurs réguliers) ne dépassant pas les 15%. Ce taux est très loin du seuil minimum recommandé par l'Organisation mondiale de la santé. En gros, une personne seulement sur 100 fait un don du sang au Maroc. A titre de comparaison, en Algérie, 450 000 donneurs, en  France, 3,2 millions et en tunisiens, 200 000 donneurs (pour 10 millions d'habitants). Outre les dons des bénévoles, l'on distingue aussi les dons de compensation destinés à répondre aux cas d'urgence: dans ce cas, les membres de la famille du patient doivent compenser le sang qui lui sera donné.

La demande est supérieure à l'offre dans de nombreux pays et les services de transfusion sanguine sont confrontés à la nécessité de trouver suffisamment de sang tout en en assurant la qualité et la sécurité. Un approvisionnement suffisant ne peut être garanti qu'à travers des dons de sang réguliers par des donneurs volontaires non rémunérés.

L'objectif de l'OMS est que tous les pays parviennent à s'approvisionner exclusivement auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d'ici 2020. À l'heure actuelle, à peine 62 pays disposent d'approvisionnements en sang reposant presque totalement sur des dons de sang volontaires non rémunérés, 40 pays étant encore tributaires de donneurs familiaux voire de donneurs rémunérés.

Il faut noter qu'au Maroc, le CNTSH est le seul centre habilité par la loi à récolter et distribuer du sang. Pour ce faire, il dispose de 16 centres régionaux à travers le pays. A titre de comparaison, l'établissement français du don sang dispose de 132 centres dans tout l’hexagone, et organise près de 40.000 collectes mobiles chaque année.