HEMI DAONIL 2,5 mg , Comprimé

Message d'erreur

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

HEMI DAONIL 2,5 mg , Comprimé

Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci

DCI

GLIBENCLAMIDE

Famille médicamenteuse

ANTIDIABETIQUES

Classe thérapeutique

Métabolisme-Diabète-Nutrition

Laboratoire

Tiers-payant

Non

PPV

28.40DH

Informations complémentaires

Glibenclamide  est un  sulfonyluré de seconde génération à demi-vie courte

Indication :

  • Diabète non insulinodépendant, en association au régime.

Posologie :

Comme pour tout agent hypoglycémiant, les posologies doivent être adaptées à chaque cas particulier.

  • En cas de déséquilibre glycémique transitoire :

Sujet de moins de 65 ans : La dose initiale recommandée est de 1.25 g par jour, administré avant le petit déjeuner. Les ajustements de posologie se font habituellement par paliers.

  • Traitement d'entretien

La posologie maximale est de 15 mg de glibenclamide. Si nécessaire, le relais peut être pris par le dosage 5 mg.

  • Sujet à risque

Sujet âgé de plus de 65 ans. Débuter le traitement par 1,25 mg de glibenclamide une fois par jour.

Cette dose pourra être progressivement augmentée jusqu'à équilibre glycémique satisfaisant du patient.

Contre indications :

  • Hypersensibilité au glibenclamide, à d'autres sulfonylurées ou sulfonamides ou à l'un des excipients utilisés,
  • Diabète insulino-dépendant, en particulier diabète juvénile, diabète acido-cétosique, pré-coma diabétique,
  • Insuffisance rénale ou hépatique sévère,
  • Porphyrie,
  • Traitement par miconazole
  • Allaitement.

Effets secondaires :

  • Hypoglycémie
  • Prurit,
  • Urticaire,
  • Éruption maculopapuleuse.
  • Troubles gastro-intestinaux : nausées, diarrhées, gêne épigastrique.
  • Augmentation des enzymes hépatiques
  • Leucopénie,
  • thrombocytopénie,
  • Porphyrie hépatique et cutanée.
  • Hyponatrémie
  • Élévations occasionnelles moyennes à modérées de l'urémie et de la créatinine.
  • Plus rarement : agranulocytose, anémie hémolytique, aplasie médullaire et pancytopénie.

Interactions médicamenteuses:

  • Miconazole (voie générale, gel buccal)
  • Phénylbutazone (voies générale et locale)
  • Alcool
  • Bêtabloquants (sauf esmolol)
  • Fluconazole
  • Inhibiteurs de l'enzyme de conversion
  • Danazol
  • Chlorpromazine (neuroleptiques) : à fortes posologies (> 100 mg par jour de chlorpromazine) 
  • Bêta2 stimulants : ritodrine, bambutérol, salbutamol, terbutaline (voie IV).