Santé ; Maroc ; Infertilité

Message d'erreur

  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

Lors de la conférence nationale sur l’infertilité organisée dernièrement à Casablanca, l’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité (MAPA), a annoncé que huit médicaments utilisés dans le traitement de l’infertilité seront désormais remboursés par l’agence nationale de l’assurance maladie (ANAM).

Selon les statistiques du ministère de la santé, entre 12% et 15% des couples souffrent de stérilité au Maroc, dont 30% chez les hommes, 30% chez les femmes et 40% chez les deux.

Selon la MAPA, ce chiffre est en nette progression au Maroc, et vient d’être l’un des problèmes de santé publique et sociale, qui a des effets sociaux et psychologiques. Le coût élevé des traitements constitue un vrai obstacle, pour les couples désirant suivre un traitement de procréation assistée.

Les frais de traitement dans les centres privés varient entre 30.000 DH et 40.000 DH, contre 4.000 DH à 10.000 DH dans le public.

Au Maroc, 20 centres de procréation médicalement assistée disponibles proposent nombre de solutions substitutives. Ils sont outillés pour pratiquer l’insémination artificielle intra-couple (IAC), la fécondation in vitro (FIV) et la fécondation in vitro avec micro-injection (ISCI) avec toutes les techniques afférentes -IMSI, cryothérapie (congélation des gamètes et des embryons),vitrification…

Il est à noter que les vingt centres privés d’aide à la procréation que comptent le Maroc ne réalisent que 3500 FIV/an pour 32,5 millions d’habitants alors que la Tunisie qui ne compte que 10 millions d’habitants pratique quant à elle plus de 10.000 FIV/an car l’Etat prend en charge les frais de la PMA.