Asthme

Message d'erreur

  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).
  • Notice: Undefined index: node in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Notice: Trying to get property 'field_rubrique_icon' of non-object in include() (line 23 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).

Taxonomy term

 Les phtalates sont des perturbateurs endocriniens présents partout dans notre environnement quotidien : emballages alimentaires en plastique, solvants pour les vernis, rideaux de douche, parfums, revêtements de sol en vinyle, etc.

Déjà soupçonnés d'être en cause dans plusieurs maladies, une nouvelle étude vient de montrer qu'ils pourraient être à l'origine d'un risque accru d'asthme chez les enfants exposés in utero. Les auteurs de l'étude, réalisée aux Etats-Unis et publiée dans Environmental Health, ont suivi 300 femmes enceintes et leurs enfants une fois nés. La présence de quatre phtalates -le butylbenzyl phtalate (BBzP), le di-n-butyl phtalate (DnBP), le di-é-ethyexyl phtalate (DEHP) et le diethyl phtalate (DEP)- a été recherchée à partir du recueil des urines des intéressés au troisième mois de grossesse et à 3, 5 et 7 ans chez les enfants. Résultat : des traces de phtalates sont décelées dans toutes les urines, preuve que tout le monde est exposé à ces substances chimiques. Mais certaines sont plus toxiques que d'autres : ainsi, plus le niveau d'exposition des futures mamans au BbzP et le DnBP est élevé, et donc plus le foetus est en contact avec eux, plus leur risque d'être asthmatique à 5 et 11 ans est élevé (72 à 74%). Par ailleurs, sans développer d'asthme, 20% des enfants ont des problèmes respiratoires. « Le foetus est extrêmement vulnérable pendant la grossesse. Alors qu’il revient aux mères de tout faire pour protéger leur futur bébé, elles ne peuvent rien faire contre les phtalates comme le BBzP ou le DnBP, qui sont inévitables », dénonce l’étude. « Si nous souhaitons protéger nos enfants, nous devons protéger les femmes enceintes ».

Source : viva.presse.fr