Papaver somniferum (Khachkhacha)

La fréquence des intoxications par les plantes représentait 5,1% des intoxications, toutes causes confondues, en dehors des piqûres et envenimations scorpioniques selon une étude du  centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) de 1980 à 2008.Ces études ont montré que les plantes étaient impliquées dans 5,1% de l’ensemble des intoxications (35% chez des enfants < 15 ans), mais entraînaient une mortalité assez élevée (17 %) .Les intoxications au Papaver somniferum (Khachkhacha), sont responsables de 0,7% de l’ensemble des intoxications par plantes reçues au Centre anti-poison du Maroc (CAPM).

Nom latin: 

Papaver Somniferum L

Nom commun: 

pavot somnifère, pavot à opium, poppy,  khachkhach, kharchacha

Habitat géographique:

Le Papaver somniferum L. ou pavot à opium est une papavé-racée présente de façon abondante dans plusieurs pays du monde (France, Turquie, Inde, Australie, Espagne, Hongrie...et le Maroc) et connue pour ses vertus thérapeutiques à visée antalgiques et sédatives.

Description botanique: 

Famille des Papavaraceaes,Il s’agit du pavot somnifère ou pavot à opium: Papaver somniferum L., qui est une plante  appartenant à la famille des papavéracées. Elle est cultivée pour ses graines oléagineuses et  comestibles.  Cette plante est annuelle, herbacée à grande tige dressée de 1 à 1,5 m. Elle porte des feuilles alternes à limbe glabre, embrassant la tige par deux oreillettes arrondies.Le fruit est une capsule globuleuse, renfermant une infinité de graines qui peuvent s’échapper par des pores. Celles ci sont de petites tailles, blanches, parfois grises ou noires dans la variété nigrum. Par agitation de la capsule sèche, ces graines produisent un bruit qui a valu à la plante  le nom de KHECHKHACH ou KHARCHACHA.

Usage :

Papaver Somniferum L. connu sous le nom de pavot somnifère,pavot à opium, poppy, khachkhach, kharchacha, est l’une des plantes les plus utilisées en médecine traditionnelle à des fins rituelles, magiques, prophylactiques et surtout thérapeutiques. Cette utilisation dans un cadre thérapeutique n’est pasdénuée de risque.

Toxicité:

L’intoxication au pavot reste l’une des intoxications aux plantes les plus dangereuses,La poudre de carvi (Carum carvi), pavot somnifère (Papaver somniferum) et muscade (Myristica fragans) en très petite quantité mélangé avec du  miel est utilisée pour endormir les bébés en cas d’insomnie.Le cas le plus fréquent au Maroc est celui de l’intoxication d’enfants et de nourrissons auxquels on administre une décoction de capsules ou des graines de pavot, pour les calmer et les faire dormir,L’intoxication se manifeste Plantes médicinales du Gharb, Maroc206 par : somnolence, état nauséeux avec parfois des vomissements, troubles de la respiration, hypersécrétion bronchique, cyanose, parfois des convulsions et un coma. Les graines contiennent  des alcaloïdes mais à l’état de traces, cela est suffisant pour expliquer leur pouvoir narcotique chez l’enfant (Bruneton 1996).