Nerium oleander (Dafla ou Laurier rose)

La fréquence des intoxications par les plantes représentait 5,1% des intoxications, toutes causes confondues, en dehors des piqûres et envenimations scorpioniques selon une étude du  centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) de 1980 à 2008.Ces études ont montré que les plantes étaient impliquées dans 5,1% de l’ensemble des intoxications (35% chez des enfants < 15 ans), mais entraînaient une mortalité assez élevée (17 %) .Les intoxications au Nerium oleander (Laurier rose ou Dafla), sont responsables de 0,6% de l’ensemble des intoxications par plantes reçues au Centre anti-poison du Maroc (CAPM).

 

Nom latin: 

Nerium oleander

Nom commun: 

Laurier rose, Dafla (Maroc)

Habitat géographique:

On la trouve aux Bords des rivières, lieux humides dans les plaines et basses et moyennes montagnes jusque vers 2000m et Europe méridionale, Asie occidentale, Afrique septentrionale, 

Au Maroc: Secteur oranais littoral (Beni-Snassen),Secteur oranais montagnard (montagnes de Debdou à Ghar-Rouban),Maroc désertique oriental (de l’Algérie au Haut Draa),Grand Atlas,Anti AtlasMaroc oriental steppique (bassin de la Moulouya),Maroc occidental méridional(de Casablanca au Cap Cantin)Rif oriental et occidental, de la Moulouya à l’Oued Laou, y compris l’Atlas rifain,Maroc central, partie septentrionale,Monts des Zaïan,Plaine du Souss....

Période de floraison: Avril- Juillet

Description botanique: 

Arbrisseau pouvant atteindre plusieurs mètres de haut ;les feuilles sont opposées ou attachées par trois, lancéolées étroites,coriaces, à nervures secondaires pennées. Les fleurs sont disposées en corymbes terminaux et possèdent une corolle en forme d’entonnoir dont la gorge est rose. Le fruit (rare) est constitué de deux follicules allongés contenant des graines pubescentes avec une aigrette plumeuse.

 

Toxicité:

Le laurier rose est une plante toxique dont toutes les parties sont très toxiques (présence d'hétérosides cardiotoniques). Le laurier rose contient un grand nombre d'hétérosides cardiotoxiques, le principal étant l'oléandrine. De nombreux cas d'intoxications sont décrits, en particulier après ingestion accidentelle chez des jeunes enfants qui ont mâché les fleurs ou les feuilles.Les effets principaux sont cardiaques semblables à ceux de l'intoxication digitalique : troubles de la conduction avec bradycardie, troubles du rythme avec extrasystoles ventriculaires et la fibrillation ventriculaire; les effets secondaires sont digestifs (nausées, vomissements) et neurologiques (malaise, confusion mentale, troubles de la vision).Dose toxique : quelques feuilles ou fleurs