Myristica fragrans (Gouza ou Noix de muscade)

La fréquence des intoxications par les plantes représentait 5,1% des intoxications, toutes causes confondues, en dehors des piqûres et envenimations scorpioniques selon une étude du  centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) de 1980 à 2008.Ces études ont montré que les plantes étaient impliquées dans 5,1% de l’ensemble des intoxications (35% chez des enfants < 15 ans), mais entraînaient une mortalité assez élevée (17 %) .Le Myristica fragrans (Gouza ou Noix de muscade) est impliqué dans des intoxications au Maroc.

 

Nom latin: 

Myristica fragrans 

Nom commun: 

Gouza en arabe

Habitat géographique:

Myristica fragrans  est un arbre de la famille des Myristicacées produisant la noix de muscade.'est un arbre tropical originaire des îles Banda dans l'archipel des Moluques en Indonésie et qui est cultivé maintenant dans diverses régions  a climat tropicale.les arabes l’ont introduit en Andalousie au 15 ème et 16 ème siècle en Europe

Description botanique: 

La noix de muscade est le fruit d'une plante dite Myristica fragrans Hout de la famille des Myristicacées qui est une famille de plantes dicotylédones primitives qui comprend 300 espèces réparties en 19 genres. Le Myristica fragrans est un arbre pouvant atteindre jusqu'à 10 mètres voire même 20 mètres de hauteur, ses branches sont nombreuses, étalées, dont l'écorce est brun grisâtre, avec des feuilles de 10 cm de long, Arbre vivace à feuillage persistant des climats tropicaux chauds et humides. Il est anciennement connu puisque des fragments de muscade avaient été trouvés dans certains sarcophages de l'ancienne Egypte. Après la découverte de la route des Indes, les arabes l’ont introduit en Andalousie au 15 ème et 16 ème siècle en Europe.

Le fruit rond, jaune pâle strié de rouge et vert a la taille d'un abricot. Il est composé de 4 couches : la chair du fruit qui est pâle, l'arille (le macis) rouge, la coque (noir intense) et enfin l'amande qui est la noix de muscade. A maturité, les deux valves se scindent en découvrant la noix. Chaque arbre produit 5 kg de noix pour 1 kg de macis.
 Le macis ou l'arille est séché au soleil pendant deux semaines puis réduit en poudre.  Les noix, sont séchées au soleil pendant un à deux mois. Après séparation de la coque et de la noix, elles sont traitées à la chaux afin de leur faire perdre leur pouvoir germinatif.  L'huile de muscade découverte à la fin du XVIII ème siècle, est obtenue en pressant les noix. En Asie, on utilise aussi la chair du fruit pour faire des confitures.

Usage :

La noix de muscade est utilisée comme stomachique et antidiarrhéique en médecine Chinoise. Le macis est utilisé pour ses propriétés digestives, carminatives et expectorantes. En médecine traditionnelle, la noix de muscade râpée et le macis sont utilisés partout au Maroc pour traiter : les diarrhées chroniques, les flatulences,les infections intestinales, la lithiase biliaire,les règles insuffisantes, l’asthénie physique et intellectuelle, stimulant des contractions de utérines,contre les maladies infectieuses et refroidissements, aphrodisiaques . L’huile essentielle aurait des propriétés carminative, digestive, emménagogue, antiseptique général, stimulant cérébral et circulatoire, stomachique. Usages externes : 
La noix de muscade entre dans la composition des onguents antihémorroidaires (parfois mélangés à du goudron végétal). Elle est également utilisée en application locale contre les névralgies dentaires et les douleurs rhumatismales. En cuisine et pâtisserie, elle est utilisée comme épice seule ou mélangée à d’autres épices (appelées « Ras el hanout au Maghreb », « Baharat » en orient, « Quatre épices » en France, « Pumpkin pie Spice » au USA). Par ailleurs, elle est employée comme une drogue surtout par des jeunes ou par des prisonniers qui peuvent l'acquérir plus facilement que les substances illégales. Au Maroc, elle rentre dans la composition du Mâajoun.

Toxicité:

La quantité et la concentration des composants de La noix de muscade déterminent son degré de toxicité. En général la toxicité commence à se manifester à partir d’une noix. La noix de muscade contient une série de composants qui, à des concentrations normales ne sont pas toxiques, mais certains sont considérés comme les précurseurs des amphétamines. 
Toxicité de la myristicine (Trimyristine) 
La myristicine (Trimyristine) est hallucinogène. La dose active par voie orale correspond à 10 à 15 g de poudre de noix de muscade ou 200 à 400 mg de myristycine.  La myristicine, dérivé dioxyméthylénique possède un pouvoir euphorisant, mais extrêmement toxique pour le système nerveux. 
Toxicité des terpènes
Les terpènes sont irritants pour la peau et les muqueuses. Ils sont dépresseurs du système nerveux central et peuvent provoquer une irritation des voies respiratoires et une irritation des voix urinaires. 
Toxicité des mycotoxines : Le stockage de la noix de muscade aboutit à la formation deMycotoxines (aflatoxines non détruites par la cuisson). Comme d’autres épices, les seuils de tolérances imposés par la réglementation internationale (du 12 Mars 2002) sur les épices sont 5µg/kg à 10µg/kg. Ces aflatoxines sont considérées comme hépatotoxiques, procancérigènes (époxydes) pouvant entraîner une atteinte du système nerveux central, et être à l’origine de malformation embryonnaire (par une accumulation dans le foie et le rein).