Mandragora automnalis (Bayd elghoule)

La fréquence des intoxications par les plantes représentait 5,1% des intoxications, toutes causes confondues, en dehors des piqûres et envenimations scorpioniques selon une étude du  centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) de 1980 à 2008.Ces études ont montré que les plantes étaient impliquées dans 5,1% de l’ensemble des intoxications (35% chez des enfants < 15 ans), mais entraînaient une mortalité assez élevée (17 %) .Le Mandragora automnalis(Bayde elghoule) est impliqué dans des intoxications au Maroc.

 

Nom latin: 

Mandragora automnalis

Nom commun: 

Mandragora

Mayde elghouil (Maroc)

Habitat géographique:

Mandragora automnalis(Bayde elghoule) est originaire de Syrie, répandue sur le pourtour méditerranéenn: Espagne, Italie, Grèce, ex Yougoslavie, Proche-Orient et Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie).

Description botanique: 

La Mandragore ou Mandragore officinale (Mandragora officinarum) est une plante herbacée vivace,Elle présente un important contraste entre la touffe et la racine. La plante, haute d'une trentaine de centimètres, dégage une odeur très forte. C'est une herbacée banale, pratiquement sans tige.

La racine, brune à l'extérieur, blanche à l'intérieur, est du type pivotant, souvent lignifiée et peut atteindre après plusieurs années des dimensions impressionnantes (jusqu'à 60 à 80 centimètres et plusieurs kilogrammes). Sa forme souvent anthropomorphe (ses ramifications lui donnant une vague apparence humaine, avec un tronc, des jambes et même - en étant imaginatif - une tête et un sexe), est à l'origine de nombreuses légendes. On parlait autrefois de racines « mâles » et « femelles » mais cela ne correspond pas à une réalité botanique, la plante n'étant pas dioïque. Les vieux sujets peuvent s'enfoncer à plus d'un mètre dans la terre et sont donc difficiles à arracher.

Les feuilles sont grandes (au maximum 45 cm de long), elliptiques à obovales, molles, de forme et de taille très variables. Elles ont un limbe entier à bord sinueux, étalées en rosette sur le sol.

La fleur a une corolle formée de cinq pétales soudés à la base (campanulée), de 12-65 mm de long, de couleur blanche verdâtre, bleutée ou pourpre. Les 5 étamines sont fixées à la partie inférieure de la corolle. La floraison se fait de septembre à avril, suivant l'abondance des pluies. Pour Ungricht et coll. « Il est évident qu'il n'y a véritablement qu'une période étendue d'activité reproductive allant de l'automne au printemps. En fait, c'est seulement durant les mois les plus chauds de l'été que le cycle s'interrompt. Lorsque les conditions sont favorables, le même individu peut fleurir deux fois dans l'année, comme l'atteste les annotations des herbiers, en particulier des formes cultivées dans les jardins botaniques ». Il faut donc renoncer à la distinction faite par Sprengel en 1825, entre une mandragore de printemps (M. vernalis) et une autre d'automne (M. automnalis).

La mandragore donne naissance à des baies jaunes ou rouges à maturité, de trois à cinq centimètres de diamètre, globuleuses à ellipsoïdes. Ces fruits juteux sont comestibles en quantité modérée. Les graines de 2,5 à 6 mm de long, sont réniformes, jaunes à brun clair.

Usage :

 Utilisée en cas de troubles digestifs,courbature, goutte, rhumatisme et pour ses propriétés aphrodisiaques,hypnotiques et hallucinogénes, c'est une plantes trés utilisée en sorcéllerie

La racine séchée, pulvérisée et mélangée avec le henné est utilisée pour fortifier les cheveux(les gens disent : libegha echaâr el mahbol dirtavrra wa bayed el ghoul, ce qui veut dire pourque les cheveux soit forts, il utilisera souchet rond et mandragore). Il est possible d’utiliser la poudre en mélange avec le figuier contre le cancer extérieure lorsqu’il est à son début.Une fumigation de racines de mandragore au niveau des parties génitales intervient dans le traitement des maladies féminines (surtout la stérilité). Quelques gouttes de macérât de racine de mandragore et de l’orge sont additionnées dans le biberon de petit bébé allaité de lait de mère enceinte. Une fumigation pendant la nuit à base de feuilles de molène, de clous de girofle, de feuilles de mauve, de paille et de racine de mandragore s’utilise contre la typhoïde ; il est
conseillé de lier le pouce avec la poudre de clous de girofle et à demain il est nécessaire de prendre une douche.

Toxicité:

Toute la pante est toxique

 On trouve des alcaloïdes principaux qui sont l’hyoscyamine, l’atropine et la scopolamine. Ces derniers sont des antagonistes des récepteurs muscariniques périphériques et centraux, à l’origine d’une action parasympatholytique ou anticholinergique. Rapidement absorbés par le tractus digestif, ces alcaloïdes sont métabolisés au niveau hépatique. Les premiers symptômes apparaissent rapidement après l’ingestion : 10 à 20 minutes dans le cas d’une infusion. Les doses toxiques sont voisines des doses thérapeutiques, ce qui rend l’intoxication très probable.