Les embolies pulmonaires

L'embolie pulmonaire est une obstruction partielle ou totale d'une artère pulmonaire par un caillot de sang. Le caillot se forme au cours d'une phlébite ou thrombose veineuse, généralement au niveau des jambes.

Il s'agit d'une affection fréquente, grave, mettant en jeu le pronostic vital, constituant une urgence cardiologique. Elle est souvent méconnue en raison du polymorphisme de ses manifestations.

Causes :

  • L'embolie gazeuse
  • L'embolie septique.
  • L'embolie graisseuse

Facteurs de risque :

  • Surpoids
  • ’Obésité.
  • L’alitement ou l’immobilisation prolongée
  • Les interventions chirurgicales
  • Les traumatismes
  • Les troubles de la coagulation dus à des maladies héréditaires ;
  • Contraception orale
  • Traitement hormonal substitutif de la ménopause
  • Certaines maladies : cancers en particulier du poumon et de l’estomac, insuffisance cardiaque, varices, antécédent de phlébite ;
  • Chimiothérapie anticancéreuse

Symptômes :

L'embolie pulmonaire est une affection si fréquente que toute anomalie respiratoire survenant de façon brutale doit faire évoquer ce diagnostic.

  • Dyspnée
  • Douleurs dans la poitrine.
  • Cyanose des extrémités.
  • Toux.
  • Hémotysie
  • Syncope,
  • Malaise.
  • Fièvre.
  • Sueurs.
  • Tachycardie.

Il s'agit d'une affection fréquente, grave, mettant en jeu le pronostic vital, constituant une urgence cardiologique. Elle est souvent méconnue en raison du polymorphisme de ses manifestations.

Diagnostic :

  • Radiographie du thorax
  • Scintigraphie pulmonaire
  • Angiographie pulmonaire
  • .
  • Analyse de sang : D-dimères
  • Échographie
  • IRM

Traitement :

Selon la gravité de la situation :

  • S'il n'y a pas d'urgence vitale : traitement par anticoagulant injectable. Ce traitement sera ensuite accompagné d'anticoagulants oraux.
  • Si l'embolie est grave : une fibrinolyse