Suspension de la commercialisation de plus de 600 lots de lait Lactalis

Après le signalement de cinq nouveaux cas de salmonelles chez des nourrissons ces derniers jours, et par souci de sécurité sanitaire, le ministre français de l'Economie, a décidé "la suspension de la commercialisation et des exportations de plusieurs références de produits de nutrition infantile, fabriquées en 2017 sur le site de Craon (53) par le groupe LNS (Lactalis), et en ordonne le rappel, en raison d'un risque de contamination par des salmonelles".

Des dizaines de milliers de boites de lait infantile premier âge ont été retirées de la vente dans toutes les pharmacies et grandes surfaces. Douze lots industriels pourraient être contaminés par des salmonelles. Outre le lait Pepti Junior sans lactose 1er âge (460g), le lait Picot SL 1er âge (250g) et le lait Milumel bio sans huile de palme 1er âge (900g) sont concernés. D'après les autorités de santé, 20 jeunes enfants âgés de moins de six mois ont été infectés depuis le mois d'août, sans conséquence durable.

De nombreux pays sont concernés: Algérie, Maroc, Grande-Bretagne, Taïwan, Roumanie, Grèce, Bangladesh, Chine, Pérou, Géorgie ou encore Pakistan.

Pour rappel, au Maroc, six produits sont concernés : E2-PRE PICOT 400G X12 ; PICO AR 400GX12 ; PICO DIGEST 400GX12 (durabilité minimale jusqu’au 25/07/2019) ; PICO DIGEST 400GX12 (durabilité minimale jusqu’au 21/11/19) ; PICO LYSA 400G X12 ; PRE PICOT 400G X1.

Les autorités sanitaires demandent ainsi aux parents «de ne pas utiliser» ces produits vendus sous les marques Milumel, Picot et Carrefour fabriqués depuis le 15 février sur le site de Craon. Ils demandent  aussi aux parents qui disposeraient encore de boîtes correspondants à ces lots, dans la mesure du possible, de ne pas les utiliser, qu’elles soient neuves ou déjà entamées. Les parents qui utiliseraient une boîte de lait infantile en poudre concernée par cette mesure de retrait-rappel doivent changer immédiatement de lait.

La liste précise des lots concernés en France et à l'étranger est disponible sur le site du ministère français de la Santé, www.solidarites-sante.gouv.fr.