Santé et produits de la ruche à Fès : Coopération scientifique et débat

  • Par pharmapresse

Un parterre de scientifiques, d’universitaires et de chercheurs de divers horizons se sont réunis vendredi à Fès dans le cadre du second symposium international sur l'api-phytothérapie pour examiner les vertus médicales des produits de la ruche sur la santé et les perspectives des recherches scientifiques dans le domaine de l’api-thérapie.

Lors de cette rencontre, initiée par l’université sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès (USMBA) et le laboratoire de physiologie-Pharmacologie et santé environnementale, sous le thème "api-qualité et api-recherche", les participants ont mis en avant les effets thérapeutiques spectaculaires du traitement des maladies bénignes et malignes par les produits de la ruche et les perspectives qu’offre l'api thérapie, en tant que forme de médecine naturelle et alternative. S’exprimant à cette occasion, Mme Badiaa Lyoussi, professeur de Pharmacologie et de physiologie à l’USMBA, a souligné que "depuis des siècles, voire des millénaires, nos centres employaient de manière empirique les produits des abeilles pour soigner certains maux", ajoutant que depuis "quelques décennies, la science revisite ses pratiques en confirmant les biens faits du miel, du pollen, de la gelée royale, de la propolis et du venin d’abeilles". La multiplication des travaux scientifiques, des formations, des symposiums et des ateliers sur l’api thérapie contribue à une prise de conscience du grand public et du corps médical sur l’importance des produits de la ruche et de leurs usages sous contrôle, a-t-elle ajouté. La riche flore du Maroc, ses divers microclimats et son attachement culturel au traitement des maladies par le miel sont autant d’atouts à même de développer des créneaux de recherche scientifique et médicale dans les prochaines années, a précisé l’universitaire, notant que l’api thérapie est une composante importante de la médecine douce. D’autres participants ont mis l’accent sur les perspectives prometteuses des produits des abeilles et la nécessité de leur valorisation, tout en rappelant les effets antioxydants, antiseptiques et anti-cicatrisants des produits de la ruche. Ce symposium de trois jours s’articule autour de plusieurs axes, dont "Les perspectives de l’apiculture pour un développement durable : problèmes et solutions", "Api thérapie et médecine moderne", "Définition, contrôles et pratiques apicoles : impact sur la qualité des produits de la ruche", "Les substances volatiles de la ruche et leurs éventuels effets sur le bien-être de l’homme", et "L’apiculture durable, une nouvelle approche : Méthodes apicoles appropriées en pratique pour veiller à la santé des abeilles".