Naissance de la Fédération des délégués médicaux et pharmaceutiques du Maroc

L’Association des délégués médicaux d’Agadir (ADMA), qui compte dans ses rangs près de 300 délégués médicaux, a récemment organisé les 6e Journées du délégué médical et pharmaceutique. En marge de cet événement à laquelle ont été conviés l’ensemble des associations régionales du Maroc, Les délégués médicaux et pharmaceutiques ont décidé de créer, en février prochain à Rabat, une Fédération des délégués médicaux et pharmaceutiques du Maroc. La création de cette nouvelle entité aura pour principal objectif la mise en place du statut du délégué médical qui devrait déterminer les modalités d’accès à ce métier en concertation avec le ministère de la santé.

Pour l’ensemble des délégués médicaux, c’est la question de la formation qui pose encore problème. Jusqu’à présent, aucun établissement universitaire n’a mis en place d'offre de formation dédiée à ce métier, alors que plusieurs écoles privées se sont greffées sur la demande de ce marché.

Le délégué médical est l'intermédiaire entre le laboratoire et les praticiens du secteur médical. Sa mission principale consiste à assurer la promotion. En première ligne face aux médecins et aux pharmaciens, il est chargé de les informer sur les produits dont il assure la promotion.

Au Maroc, depuis plus de 15 ans plusieurs associations de délégués médicaux et pharmaceutiques ont vue le jour, ces associations ayant pour but tout d'abord de négocier des partenariats et des conventions avec des hôtels et des centres de maintenance pour leurs voitures.

Jour après jour ce métier devient fameux et beaucoup de jeunes diplômés trouvent dans cet emploi un moyen d'appartenance à une certaine catégorie socioprofessionnelle aisée malgré que ce ne soit pas le cas et comme c'est un métier malheureusement qui n'exige pas actuellement un niveau scolaire spécifique, le niveau du délégué médical et pharmaceutique s'est dégradé d'une manière ressenti auprès des différents intervenants dans ce domaine.

Tous ces changements rapides qui ont affectés le concept du délégué médical et pharmaceutique au Maroc ont poussé toutes les associations du royaume à changer leurs priorités et depuis elles commencent à travailler encore plus sur le volet formation et mise à niveau du délégué médical et pharmaceutique.