Ministère de la santé : la CDT rafle les sièges des commissions paritaires

  • 01 juin 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Le syndicat national de la santé publique affilié à la confédération démocratique du travail (CDT) a raflé la majorité des sièges lors des dernières élections des commissions administratives paritaires du ministère de la santé.

Selon les résultats officiels annoncés par le ministère de la santé, la CDT est classée première à l'échelle nationale avec 282 sièges, suivi par la FDT (la fédération démocratique du travail) avec seulement 96 sièges. La 3ème place revient à l'UMT (union marocaine du travail) avec 80 sièges, suivi par le syndicat indépendant des médecins du secteur public avec 73 sièges.

Selon le tableau des résultats, l'UNTM (union nationale du travail au Maroc) a vu un net recul en passant de 58 sièges en 2009 à 44 en 2015. La même chose pour l'UGTM (Union Générale des Travailleurs du Maroc) en passant de la troisième place en 2009 au 6éme lors des élections de 2015.

Concernant l'ODT (Organisation Démocratique du Travail), ce syndicat  a perdu sa représentativité dans le secteur de la santé après avoir obtenu seulement 26 sièges avec 5,2 % des sièges et n'a pas atteint le seuil de représentativité qui est de 6 %.

Par ailleurs, au niveau des établissements, la FDT (la fédération démocratique du travail) gagne la majorité des postes dans les centres hospitaliers universitaires et l'Institut Pasteur. Ainsi, la fédération a obtenu 40 sièges sur les 90 dédiés aux établissements universitaires, avec une différence de 26 sièges du syndicat qui occupait le 2ème rang. la FDT a raflé presque tous les sièges du centre hospitalier universitaire Ibn Rochde de Casablanca en remportant la part du lion, 22 sièges sur 30, les postes restants sont partagés entre les autres syndicats et listes indépendantes.