Menace d'accouchement prématuré

  • Par Pharmapresse

La menace d’accouchement prématuré (MAP) survient entre 22 et 36 SA révolues et se caractérise par l’association de modifications cervicales et de contractions utérines (CU) régulières et douloureuses qui conduiront à l’accouchement prématuré en l’absence d’intervention médicale. L’accouchement prématuré peut être soit spontané (dans près de deux tiers des cas), soit provoqué à la suite d’une décision médicale.

Trois degrés de sévérité de la MAP :

  • MAP légère : quand les contractions sont peu importantes et le col de l’utérus peu modifié. Il s’agit heureusement du cas le plus fréquent.
  • MAP moyenne : lorsque les contractions sont importantes et le col de l’utérus franchement raccourci ou dilaté.
  • MAP  sévère : lorsque le col est dilaté d’au moins 4 cm et qu’il existe un écoulement de liquide amniotique ou de sang

Symptômes :

  • Saignements,
  • Écoulement de liquide,
  • Fièvre ou des brûlures urinaires

Diagnostic :

Il est essentiellement clinique :

  • Grossesse de moins de 37 SA,
  • Apparition de contractions utérines intenses, interessant la totalité de l'utérus, régulières, douloureuses, répétées,
  • Modifications du col de l'utérus : ramollissement, raccourcissement, ouverture, passage en position antérieure
  • On affirme la MAP par une échographie du col, le toucher vaginal, et la pose d'un tocographe externe pour l'enregistrement des contractions utérines.

Causes :

  • Grossesses multiples
  • Anomalies de l'utérus
  • Rupture prématurée des membranes
  • Retard de croissance du fœtus
  • Hypertension et pré-éclampsie
  • Diabète
  • Incompatibilité rhésus.
  • Infections génitales et urinaires

facteurs dits de risques :

  • Âge : inferieur à 16 ans ou supérieur à 40 ans
  • Antécédents d’interruption volontaire de grossesse, de fausse-couche, de curetage ou de prématurité.
  • Facteurs sociologiques:

Traitements :

Les traitements envisagés dépendent de la cause et de l’importance de la MAP. En cas de menace d'avortement:

  • Repos au lit ;
  • Antispasmodiques ;
  • Antalgiques ;
  • Progestérone en fonction des résultats hormonaux ;
  • bêta 2 mimétiques d’action courte.