Mauritanie : Une unité de médecine nucléaire avec une participation marocaine.

  • Par pharmapresse

Le président mauritanien a inauguré, jeudi à Nouakchott, une unité de médecine nucléaire au centre national d’oncologie, réalisée avec une participation marocaine.

A cette occasion, le docteur Abderaouf Sardou, directeur général de la société marocaine T2S (Technique Science-Santé) ayant réalisé cette unité, a relevé que "le succès de ce projet, depuis sa conception, est dû principalement à l’accompagnement en continu de la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers, qui ne cesse d’apporter son soutien en mettant à la disposition de cette unité les médecins et techniciens spécialisés".

Cette unité de médecine nucléaire, expérience unique en son genre au niveau de la région, est à même d’aider les patients relevant de certains pays africains tels le Sénégal, Mali et la Côte d’Ivoire en utilisant les méthodes les plus sophistiqués de la science, a-t-il affirmé dans une déclaration à la MAP. Réalisé sur une durée de six mois, cette unité de médecine nucléaire a vu le jour grâce aux efforts du gouvernement mauritanien ayant mobilisé une enveloppe financière importante et l’expérience des ingénieurs et spécialistes marocains et mauritaniens qui ont reçu leur formation au Maroc. Il y a 4 ans, la société T2S avait procédé à la construction et à l’équipement du centre national d’oncologie à Nouakchott qui accueille actuellement les personnes atteintes de cancer de la Mauritanie et de certains pays voisins avec une moyenne de 40 à 50 patients par jour.