Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Maroc, le gouvernement veut privatiser les C.H.U

L'ouverture du marché de la santé aux capitaux privés continue au Maroc. En effet, Mohamed Benchaâboun, ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration vient de signer avec la Caisse Marocaine des Retraites (CMR, pour le compte du Régime des Pensions Civiles (RPC), un protocole d’accord portant sur l’acquisition de cinq Centres Hospitaliers Universitaires du Maroc.

L'opération rapportera 4,5 milliards de DH à l'Etat. C’est une forme de leaseback : l’Etat vend les CHU et continue à les exploiter moyennant un loyer. Elle fait partie des mécanismes "innovants" instaurés cette année par le ministère des Finances.

Le  "leaseback" en anglais est une transaction financière au cours de laquelle une entité vend un actif et le récupère en location pour une longue durée.

Il est à signaler que plusieurs rapports émanant d'organismes nationaux ou internationaux ont dressé un bilan dérisoire en termes de santé au Maroc.

Les Marocains ne sont pas satisfaits des performances de notre système sanitaire car, le Maroc mérite mieux. C’est un constat que des millions de Marocains partagent.

L’état reconnaît que le secteur de la santé au Maroc souffre toujours de nombreux dysfonctionnements, que ce soit au niveau des services de santé, des conditions de travail des médecins, de l’insuffisance de la capacité d’accueil des centres hospitaliers, du manque de personnel qualifié et de matériel médical, etc.

Le budget du ministère de la santé n’a pas augmenté sachant qu’au niveau international l’amélioration du secteur de la santé nécessite 12% du budget de l’Etat, ce qui n’est pas le cas au Maroc puisque le budget du ministère est 5,69% de celui de l’Etat.