Maroc : lancement d’une enquête sur l’utilisation des antibiotiques en milieu hospitalier

Le Maroc vient de répondre positivement à la demande de l’OMS en lançant une enquête sur l’utilisation des antibiotiques en milieu hospitalier. L’usage abusif des antibiotiques est considéré comme un vrai danger par cet organisme de santé.

Pour réaliser cette étude, le ministère de la santé a adressé une lettre aux directeurs régionaux de la santé afin  que ces derniers prennent toutes les mesures nécessaires pour faciliter le bon déroulement de cette enquête.

Les conséquences négatives de l'utilisation des antibiotiques pour la santé publique sont doubles. D'une part, l'usage excessif ou inadéquat de ces substances peut accentuer la sélection de bactéries résistantes et d'autre part, il contribue de façon significative à l'augmentation des coûts de la santé.

Selon le Sous-Directeur général pour la sécurité sanitaire à l’OMS, "C’est le plus grand défi à relever aujourd’hui dans le domaine des maladies infectieuses, tous les types de micro organismes, dont de nombreux virus et parasites, deviennent résistants aux médicaments. Le développement de bactéries de plus en plus difficiles à traiter avec les antibiotiques est un problème préoccupant et particulièrement urgent. On observe le phénomène dans toutes les régions du monde, de sorte que les pays doivent agir pour combattre cette menace mondiale ".

Selon l’OMS, cette enquête à laquelle 133 pays ont répondu en 2013 et 2014 est la première à rendre compte de l’évaluation par les gouvernements de leur action contre la résistance aux antimicrobiens utilisés pour traiter des maladies comme les infections sanguines, la pneumonie, la tuberculose, le paludisme et le VIH. Elle résume les pratiques actuelles et les structures visant à résoudre le problème et met en évidence des domaines importants à améliorer.