Loi de finances 2016 : hausse de 3 % sur les prix de médicaments !

  • 01 sep 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Le gouvernement Abdel-Ilah Benkiran aurait l'intention, selon des informations parues dans les médias, d'augmenter le taux de la TVA sur les médicaments pour renflouer ses caisses dans le cadre de la prochaine loi de finances (2016).

En effet, dans le cadre de la réforme de la TVA avec le passage de plusieurs taux à deux taux à 10 et 20 % préconisé par le gouvernement pour la prochaine loi de finances, le prix du médicament subirait une augmentation de 3 %. Les médicaments qui sont actuellement taxés à 7 % dans leur majorité, passeraient aux taux de 10 %.

Selon une source professionnelle, cette hausse de la TVA sur les médicaments, fera augmenter les prix des médicaments les plus couramment utilisés, tels que les analgésiques, les antibiotiques et d'autres médicaments et aura une incidence préjudiciable sur l'accès aux soins et aux traitements au Maroc. Elle affectera négativement le pouvoir d'achat des Marocains, qui a chuté à des niveaux significatifs au cours des derniers mois.

Selon les industriels, le passage d'une TVA de 7 à 10% sur le médicament n'a pas de sens surtout que le gouvernement a récemment fait baisser les prix de plus de 1700 médicaments. Actuellement la TVA sur les médicaments représente 40% du coût final. Au final, se sont les caisses d'assurance maladie qui subiront la facture de cette hausse de la TVA.

Il est à signaler que les pays du benchmark choisis pour fixer les prix des médicaments au Maroc pratiquent une TVA autour de 5 %.

Il est à signaler aussi que le niveau de consommation de médicaments par les Marocains, qui est de 409 DH, est faible par rapport aux pays voisins, la consommation de médicaments en Algérie, par exemple, est de 600 DH/habitant. Cette situation s'explique par la faible couverture médicale et les difficultés financières d'accéder au système de santé.