L'hémophilie: des associations dénoncent le manque de facteurs de coagulation.

  • 01 avr 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

L'Association marocaine des hémophiles (AMH) a célébré, vendredi 17 avril à Rabat, la journée mondiale de l'hémophilie dans le cadre de la 8ème édition de son Symposium des Valeurs, organisé sous l'égide du ministère de la Santé, sous le thème "Former une grande famille solidaire".

Selon les responsables de l' AMH , l'organisation de cette rencontre vise à alléger la souffrance des personnes atteintes d'hémophilie, et à conjuguer les efforts des différents intervenants en la matière en vue de leur implication dans le processus de traitement de cette maladie.

L'hémophilie est une maladie génétique qui touche une naissance mâle sur 3 000, l’hémophilie est un déficit plasmatique, dû à une anomalie du chromosome X qui provoque des troubles hémorragiques plus ou moins intenses. Le degré de gravité, mineur, modéré ou majeur, varie selon le taux de déficience en facteur de coagulation 8 (pour les hémophiles de type A) ou 9 (hémophiles de type B).

De nombreux progrès ont été réalisés ces dernières années sur tous les aspects diagnostiques et thérapeutiques de la prise en charge des patients hémophiles . Pour les 80% des hémophiles qui vivent dans les pays en voie de développement, l'hémophilie continue d’être une maladie de conséquence médicale et sociale désastreuse; et cela face à l'indisponibilité du traitement par les concentrés des facteurs anti hémophiliques du fait de leur coût élevé et l'absence de couverture sociale chez la plupart des patients.

Le Maroc compte 1115 hémophiles selon l'association marocaine d’aide aux hémophiles. Ce chiffre s’avère inexact, si on se réfère aux indications de la fédération mondiale de l'hémophilie qui suppose 3000 personnes atteintes à raison d’une prévalence de 1/10000. 1/10000. Selon l'état des lieux au Maroc, 85% des hémophiles proviennent du milieu urbain contre 15 % originaires du milieu rural. La tranche d’âge la plus représentée est celle des 16 à 29 ans. Et c’est l’hémophilie A qui est prédominante chez 81% des patients. En outre, 75% des hémophiles sont célibataires et 25% sont mariés.

Mais malgré les efforts consentis par le ministère de la santé, l'enveloppe allouée reste insuffisante pour un traitement adéquat pour tous les patients.

Des associations dénoncent le manque de facteurs de coagulation:

L'Association marocaine d’aide aux hémophiles avait dénoncé le manque de facteurs de coagulation dans un certain nombre d'hôpitaux au Maroc. En effet, selon l'association, suite à un accident de la route survenu le mois dernier à la commune rurale d'Ait Iaaza (Taroudant) , une personne hémophile a été gravement atteinte ,elle a été blessée à la tête et une jambe cassée. Transportée à l'hôpital Taroudant vu l'état d'urgence , ce malade n'a pas pu bénéficier de soins car l'hôpital ne dispose pas de facteurs de coagulation. Interpellée par la famille du victime, l'Association marocaine d’aide aux hémophiles est intervenue auprès du centre hospitalier universitaire de Marrakech, mais malheureusement lui aussi ne dispose pas non plus de ce médicament spécial pour hémophiles. Il est à noter que les prix des facteurs de coagulation sont chers et ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Et vu la gravité de la situation les membres de cette association se sont débrouillés pour trouver ce produit pour ce malade qui est resté sans soins pendant quatre jours après l'accident au risque de sa vie. Selon l'association, ce n'est pas un incident isolé, un autre cas s'est produit auparavant en raison de saignements à l'hôpital Hassan II d'Agadir.

En célébrant la journée mondiale de l'hémophilie dans , l’association marocaine des hémophiles (AMH), lancent des appels à la tutelle pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes de cette maladie