Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Le Tramadol soupçonné d'entraîner un risque grave d’hypoglycémie

Les chercheurs de l'Université de Californie à San Diego ont en effet analysé plus de 12 millions de rapports provenant du système américain de déclaration des effets indésirables sur la prise de Tramadol par des patients entre 2004 et 2019, ils ont établi un lien clair avec la survenue d’hypoglycémies.

Le Tramadol est déjà connu pour avoir certains potentiels effets secondaires indésirables comme des nausées, des convulsions, des troubles de la conscience ou encore des difficultés de respiration en cas de surdosage. Selon cette étude, ce médicament augmenterait de façon significative le risque d'hypoglycémie. Ce risque serait 10 fois plus élevé en comparaison avec les autres opioïdes analysés.

Il est à signaler que la revue Prescrire avait déjà pointé du doigt il y a un an d'autres effets pervers qui ne se retrouvent pas écrits dans la notice, dont des convulsions, des hypoglycémies ou une mauvaise interaction avec certains médicaments.

Il est à signaler aussi qu’en Égypte, en Lybie ou à Gaza, le Tramadol et en accès libre et utilisé comme drogue, échangé dans les pharmacies contre un billet de 4 €. En France aussi, quelques cas mortels d'overdoses ont été signalés depuis 2010.

Le tramadol (commercialisé sous les noms de Nobligan, Tiparol, Topalgic, Tradolan, Tramal, Ultram, Ixprim) est développé par la firme allemande Grünenthal GmbH dans les années 1970. Il est classé dans la catégorie des antalgiques de niveau 2, catégorie comprenant la codéine et le dextropropoxyphène.