Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Le Maroc compte près de 3 000 patients hémophiles

Chaque année, le 17 avril, est célébré la journée mondiale de l’hémophilie. L’objectif est de sensibiliser le grand public aux réalités d’une maladie peu connue et de mobiliser le plus grand nombre.

Cette journée correspond à la date de naissance, en 1926, de Frank Schnabel, québécois, fondateur de la Fédération Mondiale de l’Hémophilie et a été consacrée comme date de la journée mondiale.

Au Maroc, cette maladie toucherait plus que 3.000 personnes avec un grand  problème de prise en charge. Un hémophile au Maroc dépense en moyenne 3 millions de dirhams par an, entre 9.000 et 12.000 dirhams par mois, pour se faire soigner. Le traitement le plus fréquent dans notre pays est l’injection de plasma, avec le risque de transmettre des maladies comme l’hépatite ou le VIH.

L'hémophilie touche environ 400 000 personnes à travers le monde. Sans traitements, cette maladie entraîne des douleurs incapacitantes, des dommages graves aux articulations, l'invalidité et la mort. Aujourd'hui, environ trois quarts des personnes vivant avec l'hémophilie reçoivent peu ou aucun traitement.

L’hémophilie est une maladie hémorragique héréditaire à transmission récessive liée au chromosome X.

Le diagnostic biologique est porté sur un allongement du TCA avec un déficit en facteur VIII pour l’hémophilie A et du facteur IX pour l’hémophilie B.

Il existe une bonne corrélation entre l’intensité du déficit en facteur antihémophilique et la gravité clinique de la maladie [1-5]. On définit ainsi :

  • L’hémophilie sévère : Facteurs VIII ou IX : < 1 %,
  • L’hémophilie modérée : Facteurs VIII ou IX : 1 à 5 %,
  • L’hémophilie mineure : Facteurs VIII ou IX : 6 à 35 %.