Le cholestérol

  • Par Pharmapresse

Le cholestérol (du grec ancien chole- (bile) et de stereos (solide)), est un lipide de la famille des stérols qui joue un rôle central dans de nombreux processus biochimiques.

Le cholestérol est présent sous forme de stérides (cholestérol estérifié) dans la plupart des tissus des vertébrés, et en particulier le foie, le cerveau, et la moelle épinière.

Types de cholestérol:

  • le « mauvais » cholestérol ou LDL-cholestérol Cholestérol . Composant indispensable de l’organisme, il entre dans la constitution de la membrane des cellules et est précurseur d’hormones, dont les hormones ou stéroïdes sexuelles. Une élévation trop importante de cholestérol dans le sang, en participant à l’obstruction des artères, expose à un risque de survenue de maladie cardiovasculaire: l’athérosclérose.
  • Le « bon » cholestérol ou HDL-cholestérol dont l’augmentation du taux est, à l’inverse, associée à une diminution du risque vasculaire.

Le taux de cholestérol sanguin est essentiellement influencé par 2 facteurs :

  1. La nature de notre alimentation 
  2. Les facteurs génétiques ou héréditaires

Chez un sujet en bonne santé, le taux de cholestérol sanguin est plus ou moins élevé selon l’âge, le sexe et l’alimentation consommée.

Dans les pays occidentaux, le taux sanguin normal est compris entre 1,50 g/l pour les enfants et 2,00 g/l pour les adultes.

Ce taux est plus faible dans les pays où l’alimentation est pauvre en produits animaux (Asie, Afrique) et au contraire plus fort dans les pays où l’alimentation est riche en produits animaux (Europe du Nord, Amérique du Nord).

Les facteurs qui influencent la cholestérolémie :

  • Facteurs génétiques comme l’hypercholestérolémie familiale (cas assez rare) ;
  • Alimentation déséquilibrée affichant un excès d’apport en acides gras saturés ;
  • Apports alimentaires en cholestérol.
  • variations individuelles.

D'autres facteurs, liés au mode de vie influencent la cholestérolémie :

  • Le surpoids augmente
  • La sédentarité
  • Le tabagisme augmente le taux de mauvais cholestérol e

Principales causes de cholestérol :

  • Mauvaise alimentation et à un manque d'activité physique. On parle généralement « d'hypercholestérolémie essentielle ou primitive ».
  • L'hypercholestérolémie familiale : Il s'agit d'une maladie purement génétique, elle est relativement rare et touche une personne sur 500, soit environ 150 000 Français.
  • Les hypercholestérolémies secondaires : Elles sont causées par une autre maladie ou représentent un effet secondaire d'un traitement.

 Le taux de cholestérol, trois dosages :

  • Le cholestérol total : il doit être "normalement" inférieur à 2 grammes par litre de sang. C'est toutefois au médecin traitant de fixer la norme pour son patient, en fonction de son âge, de ses autres facteurs de risque et de son histoire familiale,
  • Le HDL cholestérol : un taux inférieur à 0,4 gramme par litre chez l’homme et inférieur à 0,5 gramme par litre chez la femme augmente le risque de maladie coronaire,
  • Les triglycérides : un taux supérieur ou égal à 1,5 gramme par litre peut être considéré comme un facteur de risque, quel que soit le niveau du cholestérol.

Complications de l’excès de cholestérol :

  • Angine de poitrine
  • Infarctus du myocarde
  • Troubles de l’érection
  • Accident vasculaire cérébral
  • Artérite des jambes

Les aliments qui contiennent du cholestérol :

  • La cervelle d’agneau (3900 mg/150g) apporte environ 6 fois plus de cholestérol que l’aliment suivant, le rognon de bœuf ou de veau (625 mg/150g).
  • les autres abats (200 à 650 mg / portion) et les pâtisseries et crèmes desserts comportant des jaunes d’œufs et du beurre ou de la crème (Quatre quarts, Mousse au chocolat, Moka, gâteau au chocolat, Mille feuilles, crème caramel, crème anglaise… ; 100 à 500 mg / portion) et certains plats préparés (100 à 300 mg / portion).
  • Les œufs apportent 250 mg de cholestérol pour 65 g.
  • Les charcuteries (50 à 200 mg / portion), les viandes (75 à 200 mg / 150 g) et certains plats préparés de restauration rapide (50 à 100 mg / portion).
  • Les poissons apportent entre 20 et 100 mg / 150 g, les laitages, moins de 50 mg / portion.
  • Les autres matières grasses, en dehors du beurre (50 mg / 20 g), elles apportent assez peu de cholestérol, pour des petites portions.

Traitements du cholestérol :

Mesures non médicamenteuses :

  • Une meilleure hygiène de vie ;
  • De bonnes habitudes alimentaires ;
  • Une activité physique régulière.

 

 

Traitements médicamenteux :

Cholestérol traitement De nombreux médicaments hypolipémiants agissent en diminuant le mauvais et augmentant le bon cholestérol :

Les statines :

  • Crestor
  • Elisor
  • Tahor
  • Zocor

Les fibrates :

  • Fenofibrate
  • Lipanor
  • Lipanthyl
  • Lipur

Les autres hypolipémiants

  • Ezetrol
  • Questran