L'anorexie mentale

  • Par : Pharmapresse

  • Tags :

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire (TCA) qui se manifeste par un refus de se nourrir et le besoin obsessionnel de maigrir. Il s’agit d’un des TCA les plus répandus avec la boulimie et l’hyperphagie. Cette maladie concerne 1 à 2% de la population et principalement des filles de 14 à 20 ans.

Elle peut devenir chronique et se poursuivre à l’âge adulte (un tiers des cas). De nombreuses anorexiques ont une tendance boulimique, alternant privations et frénésies alimentaires.

On estime de 1 à 2 % le nombre de femmes âgées de 12 à 20 ans touchées par l’anorexie. De plus, beaucoup de jeunes femmes (20 % selon certaines enquêtes) ont tendance au jeûne et à la restriction alimentaire sans répondre à tous les critères de la maladie mentale.

Symptômes :

  • Refus de maintenir un poids normal.
  • Peur obsédante de prendre du poids.
  • Dysmorphophobie (Altération de la perception de soi)
  • Absence de règles
  • Intolérance au froid.
  • Manque de concentration.
  • Déshydratation.

Diagnostic :

  • L’anorexie (qui s’accompagne d’une diminution sans disparition de la sensation de faim) se caractérise par une restriction volontaire, pas forcément consciente, de l’alimentation avec sélection méthodique des aliments et par un refus de la prise de poids par tous les moyens : hyperactivité physique, vomissements, utilisation de laxatifs, diurétiques, anorexigènes.
  • Pour établir un diagnostic d'anorexie mentale, divers facteurs doivent être observés dans le comportement de la personne.
  • En Amérique du Nord, l’outil de dépistage habituel est le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-IV) que publie l’Association Américaine de Psychiatrie. En Europe et ailleurs dans le monde, les professionnels de la santé utilisent généralement la Classification Internationale des Maladies (CIM-10).

Causes :

Les causes de l'anorexie mentale est une combinaison de facteurs biologiques, psychologiques, sociaux et environnementaux.

Parmi les facteurs biologiques

  • Hérédité,
  • Antécédents familiaux de dépression,
  • Anxiété,
  • Troubles de l'alimentation
  • Problèmes de poids.

Les facteurs psychologiques

  • Troubles affectifs,
  • Troubles anxieux
  • Troubles du contrôle des impulsions.

Parmi les facteurs sociaux: on trouve le culte de la minceur qui est devenu le modèle idéal de beauté.

Traitements :

Il faut associer l’entourage du patient à la prise en charge pour que le traitement de l’anorexie mentale puisse être efficace.  Ce traitement  comprend une psychothérapie, un suivi psychologique et somatique ainsi que la mise en place d’un régime nutritionnel dont l’objectif premier sera une normalisation du poids.

 Un traitement médicamenteux (antidépresseur et anxiolytique) peut également servir de complément afin de lutter contre les troubles comportementaux.