La riposte au Choléra au Maroc : Les consignes de sécurité

Suite à l’apparition de cas de choléra dans certains pays de la région, le ministère de la santé demande aux professionnels de santé de bien vouloir mettre en œuvre les mesures suivantes :

1. Renforcement de la veille et de la vigilance épidémiologiques :

  • Renforcer la surveillance des gastroentérites aigues aussi bien au niveau hospitalier qu’au niveau ambulatoire, et déclarer immédiatement par téléphone tout cas suspect de choléra sur le numéro économique dédié à la veille sanitaire 0801004747 ;
  • Déclarer immédiatement et investiguer correctement avec confirmation microbiologique tousles épisodes de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC);
  •  Instaurer au niveau des provinces et préfectures une surveillance syndromique des diarrhées aigües dans les rassemblements de masse (Moussems notamment) ;
  • Veiller, au niveau des points d’entrée,à la vérification systématique par l'officier de santé la Déclaration Générale del'Aéronef des vols directs en provenance des pays touchés par le Choléra.

2. Renforcement de la sécurité sanitaire de l’eau et des aliments de consommation humaine :

Procéder, en application du Décret n°2-05-1326 du 25 Juillet 2006 relatif aux eaux à usage alimentaire et en étroite collaboration avec les partenaires locaux concernés, particulièrement les services communaux, au renforcement du contrôle et de l'inspection des systèmes d’approvisionnement en eau potable et des systèmes d'assainissement, ainsi que le contrôle des produits maraichers et des pratiques d'irrigation, et ce, en appliquant ce qui suit:

  • Identifier les zones les plus à risque de propagation des maladies hydriques, en se basant sur les données sanitaires existantes, sur les données relatives à l'approvisionnement en eau potable, à la situation del’assainissement liquide et les pratiques d'irrigation par les eaux usées;
  • S'assurer que les systèmes d’approvisionnement en eau, mis à la disposition des populations touchées par le manque d’eau potable (citernes, nouveaux points d’eau…etc.) sont conformes aux règles d’hygiène et que ces eaux sont traitées et propres à la consommation humaine ;
  • Renforcer le contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine et des systèmes d’assainissement en donnant une priorité particulière aux réseaux d’eau qui subissent des coupures et aux réseaux des localités ne subissant pas une désinfection régulière.
  • Renforcer le contrôle, par la commission provinciale / préfectorale, des pratiques d’irrigation des cultures maraichères par les eaux usées;
  • Renforcer la sensibilisation de la population, en particulier en milieu rural, en matière d’entretien des ressources en eau, de la désinfection et de la conservation de l'eau à domicile ainsi que la désinfection des produits végétaux avant consommation ;
  • Mettre en place une action conjointe avec les différents départements concernés, dans le cadre des comités techniques provinciaux, pour mutualiser les moyens et conjuguer les efforts lors de la mise œuvre des actions d'intervention.

3. Préparation à la riposte contre la réémergence d'éventuels foyers de choléra:

  • Préparer les laboratoires hospitaliers à l’identification du bacille Vibrio Cholerae, les prélèvements seront adressésà l’Institut National d’Hygiène, à l’Institut Pasteur du Maroc et aux centres hospitaliers inter-régionaux ;
  • Prévoir des unités d'isolement et de prise en charge des cas au niveau des structures hospitalières ;
  • S’assurer des stocks de sécurité en médicaments nécessaires, particulièrement les sels de réhydratation orale, les sérums physiologiques et les antibiotiques, ainsi que les dispositifs médicaux (intranules, perfuseurs…) ;
  • Organiser des sessions de formation continue sur le diagnostic et la prise en charge des cas de choléra en faveur des professionnels de santé, notamment ceux exerçant au niveau des services des urgences et des laboratoires de biologie hospitaliers ainsi que ceux des établissements de soins de santé primaires. Cette formation doit s’appuyer sur le guide de formation : « prévention et contrôle du Choléra » partagé avec vous sur le réseau Whatsapp et téléchargeable sur le site web du Ministère de la Santé : www.sante.gov.ma.

4. Renforcement du conseil aux voyageurs :

  • Assurer la sensibilisation des voyageurs à destination des pays touchés quant aux moyens de prévention et aux signes de la maladie.

J'attire votre attention sur l'importance que j'attache aux termes de cette circulaire et je vous demande d’en assurer une large diffusion et de veiller personnellement à la mise en œuvre de ses directives. Un rapport hebdomadaire sur l’état de mise en œuvre des mesures sus mentionnées doit parvenir à la Direction de l'Epidémiologie et de Lutte contre les Maladies par email à l'adresse suivante: delmdirection@gmail.com