La guerre de l'insuline à Casablanca

En raison de ses demandes d’ouverture d’une enquête sur la disparition d’une importante quantité d’insulines, Saloua AMJARKO, médecin chef du centre de sante la Villette à Casablanca a été démise de ses fonctions la semaine dernière par Anas Doukkali, ministre de la santé.

Selon le ministère de la santé, ce médecin a failli à ses obligations  mais les syndicats de la santé crient au scandale et entrent en scène dans cette affaire.

 Selon les syndicalistes, "cette décision est intervenue immédiatement après que ce médecin ait envoyé plusieurs lettres au délégué, y compris aux journalistes pour ouvrir une enquête sur la disparition de l'insuline. Et au lieu d'ouvrir une enquête, le ministère de la Santé a signé une décision visant à l'exempter de ses fonctions pendant ses vacances annuelles dans une course contre la montre. Les responsables sont en train de purger le ministère de la Santé de ceux qui rejettent la corruption".

Le même médecin avait explosé dans une vidéo, le manque d’insuline dans les hôpitaux et la disparition de grandes quantités pour des raisons inconnues.