Intoxications médicamenteuses: près de 4.108 cas recensés au Maroc

  • 16 mai 2018

  • Par : Mostafa EL HALI

  • Tags :

Dans son dernier numéro consacré à la toxicologie au Maroc, le Centre anti-poison (CAPM) fait état de 17 000 cas d’intoxications au niveau national. Ce chiffre ne comprend pas les piqûres et envenimations scorpioniques qui ont représenté à elles seules 27.944 cas.

Dans l'ordre, les produits médicamenteux sont la première source d'intoxication, suivis des aliments de manière globale puis les produits gazeux.

Parmi les produits incriminés, les médicaments arrivent en tête avec 4.108 cas d’intoxications dont quatre ont engendré un décès. Ces intoxications, selon le CAPM, se produisent la quasi-majorité à domicile (98,9%) Les adultes représentent 47,7%, les bébés marcheurs avec 22,9% des cas. 65% de ces intoxications sont d’origine accidentelle. Le plus alarmant dans ce rapport, sont les cas d’intoxications suicidaires par les médicaments qui représentent 35% des cas d’intoxications médicamenteuses

En seconde position, on retrouve les intoxications alimentaires avec 2.656 cas notifiés dont huit morts. Les viande et produits carnés sont les plus dangereux et représentent 25,8%, suivis des produits laitiers avec 17,1%, les aliments composites  à 13,4% puis les produits de la pêche avec 10,6% des cas d’intoxications alimentaires.

En troisième lieu, on retrouve les intoxications par les produits gazeux avec 2.500. Le monoxyde de carbone représente 91,6% des cas suivi par le propane  avec 2,8% et le butane par 1,3%.

Cependant, le CAPM estime que les chiffres recensés restent en dessous de la réalité dans la mesure où les décès qui se produisent à domicile échappent au système de déclaration du centre, surtout que la plupart des intoxications surviennent en milieu urbain et surtout à domicile.

Par ailleurs, selon le rapport du Centre antipoison du Maroc, l’incidence la plus élevée des déclarations a été enregistrée au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra (131,79 pour 100.000 habitants) suivie de la région de Béni Mellal-Khénifra (77,02 pour 100.000 habitants) et de la région de Rabat-Salé-Kénitra (76,85 pour 100.000 habitants).