Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

COVID-19/ Maroc : lettre ouverte des biologistes privés à l’opinion publique

Depuis le début de l’épidémie COVID-19, de nombreuses personnes s’interrogent sur la place de la biologie de ville dans la gestion de cette crise sanitaire.

La stratégie gouvernementale a d’abord été de limiter le nombre de tests et de les réserver au seul laboratoire référent. Mais maintenant que le temps de dépistage de masse est arrivé, la biologie de ville a un rôle à jouer et elle entend bien le jouer.

Le syndicat national des biologistes de libre pratique n’a cessé de solliciter le ministère de tutelle et les autorités compétentes afin de participer activement à l’effort national de lutte contre ce fléau. La biologie médicale de ville a des atouts majeurs pouvant lui permettre de jouer un rôle déterminant dans la gestion de cette crise sanitaire : Elle est implantée sur tout le territoire national avec près de 500 laboratoires. Cette proximité avec les patients ainsi que l’expertise des biologistes médicaux, tous formés dans les hôpitaux universitaires, garantissent une prise en charge adaptée au dépistage de masse.

Aujourd’hui, alors que la Tunisie est en phase de confinement sanitaire général, l’Organisation mondiale de la santé appelle à réaliser le plus grand nombre de tests, le syndicat des biologistes, constate que plusieurs informations erronées sont en train d’être véhiculées à travers les médias.

La plupart des journalistes ne font pas appel aux spécialistes experts en biologie médicale des deux secteurs public et privé. Or seul le biologiste est habilité à donner son avis sur la pertinence, la spécificité et la sensibilité d’une technique biologique.

Il nous importe de préciser à l’opinion publique que la panoplie des tests biologiques covid-19 utilisés de par le monde  repose sur ces trois principes :

  • La détection de génome viral, dans ce cas c’est l’ARN du virus du SARS-COV-2 par la technique RT-PCR. C’est la technique qui est actuellement utilisée au laboratoire de référence de l’Hôpital Charles Nicolle et récemment à l’Institut Pasteur de Tunis. Nous avons recensé une vingtaine de laboratoires privés qui répondent aux exigences de l’OMS pour pratiquer cette analyse.
  • La détection des constituants antigéniques de l’enveloppe virale qui peut être faite par un test rapide sur un prélèvement naso-pharyngé dont la manipulation au laboratoire nécessite également des moyens de sécurité microbiologique. Ce test est réalisable dans plusieurs laboratoires privés.
  • La détection des anticorps qui se forment dans l’organisme du sujet infecté  5 à 10 jours après le début de l’infection. Ils peuvent être mis en évidence entre autres par un test rapide sur un prélèvement sanguin. Ce test est réalisable dans tous les laboratoires privés.

Chacun de ces trois tests a sa portée, ses indications et son interprétation en fonction du contexte clinique et épidémiologique.

Les biologistes, pleinement engagés dans cette crise sanitaire, demandent un engagement fort du gouvernement et du ministère de la Santé pour répondre aux urgences immédiates mais également pour garantir les capacités de réalisation des tests pour le dépistage de masse.

Le syndicat des biologistes exprime aux autorités compétentes du ministère de la Santé la nécessité de constituer une commission technique qui définit les modalités et les exigences de la généralisation du dépistage aux laboratoires de ville.

Nous demandons à être concertés et nous demandons aux autorités d’accorder l’autorisation de réalisation des tests de dépistage Covid-19 à tous les laboratoires privés en mesure de le faire, dans l’objectif d’une prise en charge de proximité efficace et de qualité. Nous renouvelons notre engagement à mettre à disposition des autorités sanitaires toutes nos forces humaines et matérielles sans contre partie.

Nous ne pouvons accepter  d’être réduits à l’inaction alors que nous avons le savoir-faire, la capacité de faire et la volonté de servir la nation.