Cliniques privées : le ministre de la santé exécute ses menaces

  • 01 avr 2015

  • Par : pharmapresse

  • Tags :

Le ministère de la Santé Mr Houssaine Louardi met ses menaces de fermeture de cliniques privées à exécution.

En effet, lors de la séance de questions orales, la semaine dernière à la Chambre des représentants ,le ministre de la santé Mr Houssaine Louardi, avait annoncé la fermeture de 13 cliniques privées à travers le pays .

Cette décision est prise sur la base de différents rapports d'inspections des cliniques et établissements assimilés relavant du ministère de la santé.

Ces cliniques ne répondent pas aux normes de base exigées pour le bon fonctionnement de ces établissements ce qui détériorait les services fournis aux malades.

Les dysfonctionnements recensés par les équipes d’inspection vont du non respect des normes exigées pour la pratique de la médecine ou qui continuent d’exercer sans renouvellement d’autorisation légale, en passant par le mauvais accueil au sous-équipement, des conditions d’hygiène et de sécurité on ne peut plus douteuses.

Plus grave, pas de groupe électrogène à même de garantir la continuité des services, notamment opératoires, en cas de panne électrique ; absence d’ unité de réanimation ou de salle de stérilisation ; des collectes d’aiguilles usagées et autres déchets qui n’obéit à aucune procédure.

A cela s’ajoute un flagrant manque de personnel médical et, surtout, paramédical. De nombreuses cliniques ne disposent pas de réanimateurs ou d’anesthésistes à temps plein. Et encore moins d’infirmiers ou de sages femmes.

Selon le ministre , dorénavant l'ouverture des cliniques privées va s'opérer selon les dispositions de la loi sur la carte sanitaire et sur la spécialités de la clinique.

Il est à signaler que le ministre de la santé avait menacé de retrait d'autorisation de ces clinique lors d'une précédente intervention au parlement. Ces menace étaient bien réelles après l'entrée de Driss Dahak, secrétaire général du gouvernement sur la ligne pour l'obligation d'application de la loi en vigueur.