Célébration de la journée mondiale de lutte contre le cancer

L’instar de la communauté internationale, le Maroc a célébré le 4 février 2018 la journée mondiale de lutte contre le cancer. Cette célébration a pour objectif de réduire la morbidité et la mortalité imputables au cancer et d'améliorer la qualité de vie des patients et de leurs proches, dans un cadre global et intégré basé sur la mobilisation sociale.

Selon l’OMS, le tabagisme est le facteur le plus important de la mortalité par cancer dans le monde, car il cause, selon les estimations, 22% des décès par cancer par an. Il en est de même pour la consommation d’alcool qui est à l’origine de nombreux types de cancer, notamment ceux de la cavité buccale, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du foie, du côlon et du rectum et du sein.

Au Maroc, les cancers du sein et du col utérin constituent un véritable problème de santé publique. Ils sont les plus fréquents car ils représentent environ 5 cancers sur 10 chez la femme.

On enregistre chaque année 40.000 nouveau cas de cancers dans notre pays, dont plus 1.200 chez les enfants. Le cancer est responsable à lui seul de près de 7,2% de l’ensemble des décès enregistrés. Ceci est dû d’une part à l’allongement de l’espérance de vie dans notre pays qui est passée de 49 ans en 1962 à 73 ans en 2014, et d’autre part au développement socio-économique, aux changements environnementaux et aux évolutions du mode de vie des Marocains : alimentation, stress, pollution, tabagisme, alcool …

Cancer au Maroc : les chiffres

Chez l'homme :

Cancer du poumon : 3.497 cas.

Cancer de la prostate : 2.332 cas.

Cancer de la vessie : 1.429 cas.

Cancer du côlon et du rectum : 1.358 cas.

Le lymphome non hodgkinien : 1.089 cas.

Chez la femme :

Cancer du sein : 6.650 cas.

Cancer du col de l'utérus : 2.258 cas.

Cancer du côlon et du rectum : 1.126 cas.

Cancer de la thyroïde : 929 cas.

Cancer de l'ovaire : 735 cas.