Basedow (Maladie de)

Basedow (Maladie de)

Basedow (Maladie de)

La maladie de Basedow est une hyperthyroïdie qui survient en général entre 30 et 40 ans. Elle touche plus sélectivement les femmes. C'est une maladie dont la cause est une production trop importante d'hormones thyroïdiennes. La grande majorité des hyperthyroïdies - plus de 60 % - est due à la maladie de Basedow, affection bliée à des prédispositions génétiques.

Causes

Les troubles thyroïdiens résultent parfois de taux inadéquats de TSH, ou encore de problèmes à l'intérieur de la glande elle-même.

La forme la plus courante d'hypothyroïdisme est la thyroïdite de Hashimoto, une affection auto-immune dans laquelle l'organisme produit des anticorps qui détruisent le tissu thyroïdien. L'ablation chirurgicale de la thyroïde ainsi que certains médicaments (par ex. l'amiodarone, le lithium) peuvent aussi provoquer un hypothyroïdisme.

Parmi les autres causes possibles d'hypothyroïdie, on retrouve certains problèmes de l'hypophyse et de l'hypothalamus et les carences en iode (rares en Amérique du Nord, elles touchent toutefois près de 2 milliards de personnes dans le monde entier). Certains nourrissons présentent des signes d'hypothyroïdie dès leur naissance : il s'agit alors d'un hypothyroïdisme congénital.

L'hyperthyroïdisme peut avoir plusieurs causes, la plus fréquente est lamaladie de Basedow-Graves, ou goitre exophtalmique. Cette affection survient lorsque le système immunitaire produit un anticorps qui stimule la glande thyroïde et provoque une hyperactivité et une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes.

Le goitre multinodulaire toxique ou adénome thyroïdien toxique est une autre forme d'hyperthyroïdisme. Les adénomes thyroïdiens, ou nodules tissulaires anormaux de la thyroïde, produisent constamment des hormones thyroïdiennes en excès.

L'hyperthyroïdisme secondaire survient lorsque l'hypophyse produit trop de TSH, ce qui provoque une stimulation constante de la glande thyroïde. Une tumeur hypophysaire peut causer une élévation du taux de TSH. Il arrive, mais plus rarement, que l'hypophyse devienne insensible aux hormones thyroïdiennes, même quand elles sont produites en grandes quantités.

La thyroïdite, ou inflammation de la thyroïde, constitue une autre cause possible d'hyperthyroïdisme. Cette affection se produit lorsque la thyroïde devient enflammée. La thyroïdite peut évoluer vers une hyperthyroïdite ou au contraire vers une hypothyroïdite.

Symptômes

Les symptômes de la maladie de basedow apparaissent lentement, de manière insidieuse. Il faut souvent des années avant d'en noter la présence.
Les principaux signes sont liés à la production excessive d'hormones thyroïdiennes, ils sont donc foncièrement des symptômes d'hyperthyroïdie. Les hormones produites par la thyroïde impactent particulièrement l'activité des muscles du corps contrôlés par le système nerveux autonome ( les muscles dont le fonctionnement échappe à la volonté comme le cœurs, les muscles entourant l'estomac ou l'intestin etc).

Sous l'effet de ces hormones, le corps va se mettre en «surrégime », on observe ainsi:

  • Une moindre résistance à la chaleur (et- symétriquement- une moindre sensibilité au froid).
  • Une accélération du transit intestinal
  • Des palpitations cardiaques
  • Une perte de poids inexpliquée (survenant sans changement d'alimentation)
  • Une perte de cheveux

Outre son effet sur l'organisme, la maladie de Basedow peut entraîner des troubles psychologiques. Certaines aires cérébrales sont en effet sensibles à la TSH et vont donc être suractivées par les anticorps. La maladie de Basedow entraîne des troubles de l'humeur parfois sévères:

  • Anxiété
  • Dépression
  • Troubles de la concentration

D'autres symptômes sont liés à la dimension auto-immune de la maladie et non à sa dimension hormonale. La maladie de Basedow entraîne une inflammation chronique des yeux qu'on appelle ophtalmopathie de Basedow.

  • Exophtalmie: les yeux apparaissent gonflés, exorbités
  • Photophobie: l'exposition à une lumière vive est douloureuse.
  • Sécheresse oculaire: les yeux produisent moins de larmes. La moindre lubrification de l'oeil provoque une irritation chronique, (yeux rouges)

Diagnostic 

Le diagnostic de la maladie de Basedow est basé sur le bilan thyroïdien sanguin.

On retrouve alors :

  • des anti-TPO (dans 90 % des cas) ;
  • des anti-TG (dans 25 % des cas) ;
  • des anti-TRAK qui signent la maladie ;
  • des T4l qui signent eux aussi la maladie (présents dans 95 % des cas).

Une hypercalcémie est également généralement retrouvée.

Parmi les différents examens médicaux existants :

  • l'échographie thyroïdienne permettra un dépistage et pourra mettre en évidence la présence d'un goitre (généralement diffus, homogène et affectant les deux lobes) ou denodules thyroïdiens ;
  • la scintigraphie permettra de s'assurer qu'il n'y a pas de nodule toxique.

Traitement

Les trois options sont la prescription de médicaments Antithyroïdiens de synthèse (dimazole et propylthiouracile), l'ablation chirurgicale de la thyroïde et l'emploi d'iode radioactif (iode  : irathérapie), détruisant ainsi sélectivement la glande. Ces trois traitements ont une efficacité comparable mais le taux de rechute est plus élevé avec les médicaments (près de 40 %) qu'avec les deux autres méthodes. Le choix de l'une ou l'autre des options dépend d'un certain nombre de paramètres, dont font partie les habitudes locales (les États-Unis recourant de manière beaucoup plus fréquente à l'iode radioactif en première intention que l'Europe).

L'exophtalmie nécessite une prévention des lésions oculaires, secondaire à une couverture insuffisante des paupières avec un risque de lésion de la cornée. Plus rarement, elle doit être traitée pour elle-même. Louis-Ferdinand Céline en 1933, met au point un produit, La Basewodine, enregistré au Laboratoire National de contrôle des médicaments sous le n° 343-4 et commercialisé par les Laboratoires Gallier jusqu'en 1971

Source : Revue des Maladies de A à Z 

.

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci