Message d'erreur

  • Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in include() (line 48 of /home/pharmapr/public_html/sites/all/themes/illusion/templates/node/node--article.tpl.php).
  • Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in menu_set_active_trail() (line 2405 of /home/pharmapr/public_html/includes/menu.inc).

Attention, des overdoses en associant Lyrica aux opioïdes

Les centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance (CEIP) alertent sur un nouveau risque concernant l’utilisation de prégabaline (Lyrica et génériques) associée aux opioïdes.

Selon le CEIP, une augmentation des cas d’overdoses en lien avec l’usage de prégabaline associée à de l’héroïne est constatée au Royaume-Uni depuis quelques années, et un certain nombre de cas d’overdoses ont été signalés en région parisienne en juin dernier.

S'ils sont combinés à des opioïdes, les gabapentinoïdes augmentent le risque de surdose d'opioïdes. Les effets secondaires graves de l'utilisation simultanée de gabapentinoïdes et d'opioïdes incluent une dépression respiratoire, une sédation accrue, des étourdissements, des évanouissements et la mort.

La prégabaline est commercialisée depuis 2006 dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques et centrales, dans l’épilepsie partielle (en association) et dans le traitement du trouble anxieux généralisé. Elle se présente sous la forme de gélules de différents dosages jusqu’à 300 mg. La posologie varie de 150 à 600 mg/jour.

La prégabaline est un analogue du GABA sans action directe sur le récepteur gabaergique, ayant une structure proche de la gabapentine. Il a été mis en évidence une action au niveau des canaux calciques engendrant une diminution de la libération du glutamate. Bien que le mécanisme d’action semble plus complexe et n’est pas encore totalement élucidé à ce jour, la prise de prégabaline pourrait présenter un effet indirect sur la dopamine et activer le circuit de la récompense

Une méta-analyse des données issues des essais cliniques de la prégabaline plaçait l’euphorie comme deuxième effet clinique le plus rapporté.