Aphtes

Aphtes

Aphtes

Un aphte (du grec ancien ἄφθη / áphthê, de ἄπτω / áptô, brûler) est un ulcère superficiel douloureux de la muqueuse buccale ou d'un autre organe. Il est parfois « bipolaire » (oro-génital).
Au niveau de la muqueuse buccale, il se forme la plupart du temps sur l'intérieur des lèvres et des joues, la langue, le palais, lesgencives ou la gorge.

Causes

Les médecins ne connaissent pas exactement la cause des aphtes. Ils peuvent être héréditaires, mais personne ne sait comment la susceptibilité est transmise génétiquement. Les chercheurs pensent qu'il peut s'agir d'une réaction excessive aux bactéries streptocoques, étant donné que ces bactéries se retrouvent souvent dans les aphtes. Les personnes qui présentent des aphtes ont souvent de petites blessures provoquées par des injections dentaires ou par la brosse à dents dans la paroi de la bouche. Des allergies sont également associées à un accroissement du risque d'aphtes.

Les ulcérations aphteuses apparaissent souvent au moment des menstruations. Elles peuvent également être provoquées par le stress. Par exemple, les étudiants souffrent souvent d'aphtes au cours de la période des examens. D'autres causes possibles sont notamment une déficience en cyanobalamine(vitamine B12), en acide folique ou en fer. Certains aliments peuvent déclencher l'apparition d'aphtes ou servir de nutriments pour les bactéries streptocoques

 

Les symptomes :

L'aphte évolue en quatre phases.

1. Vingt-quatre heures avant son apparition, des picotements et une sensation de brûlure peuvent être ressentis : c'est la phase initiale.

2. La phase ulcéreuse lui succède. L'aphte apparaît sous la forme d'une vésicule (bulle remplie d'un liquide clair), d'une tâche rouge ou rosée sans relief ou d'une petite surélévation de la muqueuse sans liquide.

3. Ensuite, la vésicule, qui est très fragile, se perce : cette phase d'ulcération se manifeste par une douleur brûlante. L'ulcération est généralement arrondie ou ovale, de la taille d'une tête d'épingle à celle d'une lentille. Elle se creuse en cratère, avec des bords plus ou moins relevés.

4. Enfin, la phase de cicatrisation se déroule en une à deux semaines pendant lesquelles l'aphte s'atténue, s'aplatit spontanément et disparaît sans laisser de cicatrise.

Traitements

Le traitement de l'aphte passe par la prévention.

Le meilleur moyen de ne pas avoir d’aphtes commence par une bonne hygiène de la bouche et des dents. Il faut se laver les dents 3 fois par jour, avoir une alimentation saine. Evitez également les blessures buccales.

Utilisez un dentifrice sans sodium lauryl sulfate. C’est un principe actif moussant que l’on retrouve dans les dentifrices et gels douche classiques. Il favorise les récidives aphteuses chez les sujets fragiles et prédisposés. 
Les dentifrices sans SLS se trouvent dans les boutiques de produits Bio. 
Sinon vous pouvez vous un procurer un ici ici.

Les modifications hormonales pendant la puberté, la grossesse, les menstruations, la ménopause peuvent également favoriser l’apparition d’aphte.

Dans l’alimentation, l’acide benzoïque est également un déclencheur d’aphtes. On le retrouve dans les boissons gazeuses, l’ananas, le gruyère, les épices, le gluten, l’alcool… Les carences en minéraux (en fer notamment) et en vitamines (B) peuvent aussi être responsables. 
Cette liste n’est pas exhaustive car chacun possède ses sensibilités alimentaires.

Les infections bactériennes et certaines maladies comme le HIV, la maladie de Crohn déclenchent des aphtes.

Si malgré toutes ces mesures préventives, vous continuez à avoir des aphtes, vous pouvez envisager un traitement local. Le traitement pourra être antibactérien, antiseptique, anesthésique. Ces traitements sont disponibles sous différentes formes : gel, spray, pommade, bain de bouche, pastille.

Un traitement de l'aphte plus pointu (corticoïdes, colchine, thalimodine) devra être envisagé en cas de maladie aphteuse ou d’aphtes récidivants. Consultez votre médecin ou votre dentiste pour cela.

Pour le traitement de l'aphte, les médecines douces sont aussi très efficaces.

 

Source : Revue des Maladies de A à Z 

! Pharmapresse est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale. Veuillez nous signaler toute erreur, oubli ou information incomplète. Merci