Absentéisme des médecins : le ministre de la santé revient à la charge

  • Par pharmapresse

Après une circulaire interdisant l'absence injustifiée, le ministre de la santé Houcine El Ouardi revient à la charge et s'attaque une nouvelle fois aux médecins du secteur public qui ne se rendent pas à leurs postes et s'absentent pour des raisons injustifiables afin de travailler illégalement  dans le privé.

 Ces derniers préférant travailler dans le secteur privé qui offre des rémunérations très alléchantes par rapport aux établissements publics de santé.

Des sources ont révélé que le ministre de la santé a procédé, depuis la semaine dernière,  à  l'envoi de comités de contrôle dans des cliniques privées à Kenitra.

Le ministre de la santé, qui a émis, le mois de mai 2014, une circulaire visant à punir les fonctionnaires fantômes ainsi que les médecins cumulant les fonctions au sein d'établissements publics et privés, espère mettre fin à ce phénomène d'absentéisme  qui  affecte le secteur public.

Cette circulaire précise que le cumul des fonctions et l'absentéisme sont deux pratiques  illégales et ont  un impact négatif sur la qualité des services de santé.

Selon cette circulaire, ces pratiques représentent un manquement aux obligations du corps médical et peuvent  entraîner la suspension des médecins.

Dans le cas d'une suspension, le conseil disciplinaire des établissements de santé pourra sanctionner les médecins en faute. Parmi ces sanctions, la réduction de salaire des médecins en cas d'absence injustifiée. A noter que les fautifs pourront aussi  être traduits devant la justice.