Être célibataire est désormais un handicap, selon l’OMS

Selon le Telegraph (quotidien d'information britannique), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) aurait décidé de placer les célibataires dans la catégorie des handicapés. Le concept d'infertilité (qui est considérée comme un handicap ou, comme le stipule le texte original en anglais, comme disability) va être radicalement revu. Cette redéfinition devrait bénéficier aux célibataires et aux homosexuels qui souhaitent avoir des enfants grâce à la fécondation artificielle. Donc l’OMS  va complètement revoir et élargir la notion d’infertilité, elle-même considérée comme un handicap dans le texte original. Elle va changer sa définition du handicap pour classer les personnes célibataires comme «stériles.». Selon un des auteurs du texte de redéfinition, « La nouvelle définition de la stérilité fait en sorte que tous les individus puissent avoir la possibilité de fonder une famille, y compris les célibataires et les homosexuels».

Les personnes touchées par des pathologies qui nuisent à la fertilité ne seront plus les seules à être considérées comme stériles ; ce sera désormais également le cas de tous ceux qui auront eu un rapport sexuel non protégé au cours des douze mois précédents sans procréer. Cette nouvelle définition inclut donc quiconque n'a pas trouvé de partenaire avec qui se reproduire depuis longtemps.

Jusqu'ici, les critères à remplir pour accéder à la fécondation assistée sont plutôt restrictifs : elle n'est accessible qu'aux couples mariés ou en concubinage souffrant de pathologies reconnues et irrémédiables qui empêchent la procréation naturelle. Et c'est justement cela que l'OMS veut changer.